Les blancs sont plus intelligents que les noirs? élémentaire mon cher Watson!

Posté par le 28 janvier 2010. inséré dans Races et minorites.

racist

Depuis que j’ai commencé à m’intéresser au travaux du généticien Prix Nobel de médecine le Dr. James C. Watson et à ses troublantes conclusions concernant la race et l’intelligence, je me suis demandé comment moi, en tant qu’étudiant d’Afrique noire, pourrait même commencer à répondre à de telles idées réactionnaires ? Comment un (futur) universitaire noir peut-il répondre aux commentaires de gens qui proclament l’incapacité fondamentale et génétique de certaines personnes à réussir normalement leurs études? Il parait même que nous sommes génétiquement programmés pour glander toute la journée sous un cocotier lorsqu’on n’est n’appartient pas à des gangs de délinquants.

Un petit rappel pour ceux qui n’ont pas suivi l’histoire à l’époque. Le 14 Octobre 2007, le Sunday Times de Londres publiait un entretien avec le Dr. Waston qui comprenait ce passage controversé.

Il dit qu’il est « intrinsèquement pessimiste quant à l’avenir de l’Afrique » car, et je le cite: « toutes nos politiques d’aides sont fondées sur le fait que leur intelligence est la même que la nôtre;  alors que tous les tests montrent que ce n’est pas vraiment le cas, et je sais que cette « pilule amère » va être difficile à avaler« . Son espoir est évidement que tous les humains soient égaux, mais il explique que « les gens qui ont à traiter avec des employés noirs savent que ce n’est pas vrai« .   Il dit qu’il ne faut pas discriminer sur la base de la couleur, car « il y a beaucoup de gens de couleur qui sont très talentueux, mais on ne doit pas les favoriser quand ils n’ont pas réussi au niveau inférieur« . Il écrit qu’ « il n’avait pas de raisons de s’attendre à ce que les capacités intellectuelles des peuples géographiquement séparés dans leur évolution se révèlent avoir évolué de manière identique.  Notre intense désir considérer la capacité de raisonnement comme une sorte de patrimoine universel de l’humanité ne sera pas suffisant pour qu’il le soit« .

Je ne vais pas m’étaler sur l’analyse et le débat au sujet des observations spécifiques du Dr. Watson sur les races et l’intelligence. Son racisme est décevant mais pas surprenant, et ceux qui choisissent de dépenser leur énergie intellectuelle (et j’utilise ce terme vaguement) à discuter de l’infériorité génétique des nègres ne seront pas convaincus de l’égalité des peuples « afro-carribéens » même avec des arguments et des exemples les plus persuasifs. Il suffit de lire les commentaires sur certains sites web (pour ne pas les citer) pour juger du niveau des discussions. La croyance en l’infériorité des Noirs est moins axée sur la Science de l’Intelligence (qui soulève plus de questions sur la nature et la mesure des aptitudes intellectuelles qu’elle n’en a jamais répondu), que sur la politique, la culture, la différence, et la peur.

Le Professeur Biodun Jeyifo, un Afro-américain professeur à Harvard disait la même chose dans une bref interview publié à l’époque dans un journal universitaire :

Même si  Jeyifo n’était violemment contre les commentaires de Watson, il n’était pas surpris par eux.

« Ce n’est pas nouveau, » déclarait Jeyifo dans un interview.  « C’est un très petit groupe de scientifiques qui utilisent leur notoriété pour faire avancer les vues les plus régressives sur la race et l’intelligence. »

« Il se sert de son éminence scientifique pour avancer ses propres opinions politiques et sociales en tant que citoyen« , at-il ajouté.

Comme le Pr. Jefiyo, ce que je tiens à exprimer dans mon opposition au contenu spécifique de ce type de dérapages est de les prendre pour ce qu’elles sont : une tentative de promouvoir ses propres opinions racistes par dissimulation dans le langage de la pseudo science.

Ce qui est bien plus utile et intéressant pour moi ce sont les grandes questions soulevées par les dérapages de ce type. Comme nous le rappelle le Pr Jefiyo, le Dr Watson n’est pas seul dans son racisme, mais il fait plutôt partie d’un petit groupe d’érudits mais tenaces qui perpétuent des croyances racistes et eugénistes au sein de l’intelligentsia. Leur présence, tout en gênant est toléré en majorité, et bien que peu de professeurs veillent le reconnaître, leur croyance ( que les Noirs sont intellectuellement inférieurs aux Blancs) sous-tend une grande part du harcèlement et de discrimination que les enseignants et étudiants noirs vivent sur les campus universitaires d’aujourd’hui.

La nature extrême des expressions telles que celles de Mr Watson sur cette croyance doit attirer notre attention sur ses formes moins évidentes, qui se manifestent dans tous ces petits obstacles qui évoquent à la fois subtilement et pas si subtilement qu’une grande école ou un laboratoire de recherche universitaire n’est pas un espace pour les Noirs. Cependant, l’attitude diffère plus ou moins d’un pays à l’autre. Ça va du harcèlement par la police du campus aux USA qui prennent souvent des étudiants noirs pour des criminels ou des intrus, à la relégation des domaines tels que les études sur la colonisation au domaine du détail du programme d’Histoire en France, des suggestions sournoisement articulées aux étudiants noirs. Alors, à tous les jeunes les personnes d’ascendance africaine, et à tous ceux en Afrique qui à la quête du visa étudiant ou une bourse d’étude comme le saint Graal, entrez dans la communauté universitaire en étant tout à fait conscient des hypothèses qui prévalent sur l’intelligence des Black au sujet de la réussite.

Est-ce qu’une politique de tolérance zéro envers la recherche sur les liens entre la race, l’intelligence, et les réalisations servent en quelque sorte à diminuer la prévalence du racisme anti-Noirs sur certains campus?  Comment la recherche peut elle être traitée comme telle plutôt que comme une justification de la haine? Comment des chercheurs noirs peuvent faire partie du monde universitaire comme de véritables chercheurs tout court quand l’Académie tolère (même comme une petite sous-spécialité et marginalisées dans les sciences de la vie et les sciences sociales) la recherche qui cherche à lier les capacités du cerveau et de l’identité ethnique.

Bien que je ne soit nullement surpris par les croyances James Watson, ses commentaires renforcent pour moi la réalité d’un changement fondamental dans la façon dont nous, les jeunes générations abordons les enjeux de la différence.  Le 21ème siècle sera le siècle dans lequel la recherche sur les liens entre la race et l’intelligence seront rangées aux mêmes rangs que la sorcellerie, la phrénologie, et l’alchimie et toutes les pratiques et disciplines que nous avons jugé marqueuses de la barbarie et de l’ignorance des générations précédentes. je suis pour laisser de coté ces formes d’essais et de recherches qui finiront par disparaitre d’elles même, et passer à un avenir plus progressiste et plus pluraliste.

I'm just a African Entrepreneur, Economist & Businessman. My personal mission statement: build an empire, aspire to inspire, leave a legacy, and change the world.
AUTEUR: Neo
Neo a publié 145 articles sur Angazamag. Voir tous ses articles.
Le profil de Neo | Son blog | Twitter | Facebook

Abonnez-vous et Recevez chaque nouvel article par mail!

8 Commentaires pour “Les blancs sont plus intelligents que les noirs? élémentaire mon cher Watson!”

  1. Charlotte Cantu (1 Commentaires)

    Super interesting post. Honestly..

  2. ayawebmarketer (1 Commentaires)

    Comment sa génétiquement, nous sommes des glandeurs? C’est quoi ces travaux a lui là? Nan mais toute façon, d’une façon ou d’une autre il y’a toujours un con qui fait des semblants de travaux pour déduires des choses bisards, a mon avis vu l’epoque des travaux, il n’a pas beaucoup cherché, il s’est juste basé sur l’etiquette qu’on colle souvents aux noirs, afin bref article intéressant!!

    • Zouky (7 Commentaires)

      Je trouve dommage que tu aies une orthographe aussi déplorable ; tu ne fais que confirmer malgré toi cet à-priori. En plus, entre nous, tu t’es gourré de sujet car ici on parle d’intelligence et pas de paresse. Ça, c’est sur une autre page.

  3. nunu (3 Commentaires)

    /MOI,
    Je suis tres tres intelligente mais, j’ai jamais eu la chance d’etre dans un magasin pour qu’on puisse m’acheter. Meme dans un marche du travail pour le prouver , Manque de confiance de moi meme. Alors, quoi faire??

    • Zouky (7 Commentaires)

      Nunu, qu’est-ce qui te fait déclarer tout de go que tu es « très très intelligente » ? Tu es sans doute intelligente, je n’en doute aucunement, mais là tu te gonfles un peu le cou non? Quant à savoir quoi faire? Et bien il faut te « vendre », te présenter, convaincre que ton futur employeur a effectivement à faire à une femme intelligente et qu’il est inconcevable qu’il se soit passé de toi jusque là !

  4. Kwanzaa Millenium (19 Commentaires)

    Watson a raison en quelque sorte, les noirs dans leur majorité sont occidentalement déficients tout comme les blancs sont africainement débiles. L’intelligence est un jugement, il est subjectif et ethnocentré. Maintenant, si l’Afrique rame c’est parce qu’elle néglige son intelligence pour se conformer à l’intelligence occidentale, et ce choix ne saurait être qualifié d’intelligent.

  5. anonyme (1 Commentaires)

    Je pense que l’auteur n’a pas compris l’étude génétique en question car il en est idéologiquement incapable. Le noir s’identifie d’abord en tant que noir avant de s’identifier en tant qu’individu. Ainsi, là où il devrait comprendre que l’on parle de moyenne de l’intelligence sur une population, il comprend que l’on parle de son intelligence. La même étude dit que les asiatiques d’extrême orient sont plus intelligents EN MOYENNE que les blancs. So, What’s the fuck ? Est-ce que celà veut dire que moi, blanc, je dois me sentir offusqué par les « idées réactionnaires » des asiatiques ??? Il faut vraiment que vous arrêtiez la victimisation. Il n’y a aucune honte d’être EN MOYENNE un peu plus con. Par contre, c’est honteux de ne pas vouloir l’admettre.

    • OBAME jude (1 Commentaires)

      Je suis noir, que dis-je? Je suis kémitois, permettez-moi d’employer le qualificatif que je pense sied le mieux à la ma nature. Pour ceux qui ont un minimum de curiosité ils effectueront une investigation pour le comprendre.
      Entrant dans le vif du sujet, je veux dire que j’assume l’entièreté des arguments ici affirmés et vérifiables, et que je ne m’inscris dans aucun fantasme racial, mais dans la scientificité de l’Histoire (avec grand H). Quelqu’un a dit qu’aucun peuple n’a le monopole de la force, de la beauté et de l’intelligence, je regrette pour ce bonhomme, il y a un seul peuple qui a le monopole des trois aptitudes, le kémitois (noir si vous voulez). Premier fait, quand le kémitois inventait l’écriture et développait les fondement de toute la science, le blanc était terré dans les grottes et tous autres peuples d’ailleurs, deuxièmement l’apparente régression intellectuelle du kémlitois est due à un fait historique qui tire sa source de la jalousie viscérale qu’ont les autres peuples sur nous et en particulier le blanc. vous nous avez livré 4 guerres féroces qui ont enclenché le déclin de notre suprématie (nous avons toujours été le début et la fin de toute chose…). Renseigne toi pauvre ignorant que la technique du contrôle nucléaire à la l’origine l’électricité nucléaire est l’invention d’un kémitois. Le blanc a peur que le noir reprenne cette suprématie parce qu’il sait qu’il est faible et que dans le jeu naturel des choses il ne fait pas le poids face au kémitois, c’est pourquoi il use de stratagème (ségrégation, apartheid, esclavagisme économique…) pour nous empêcher de nous hisser à son niveau actuel et le surpasser parce que nous avons la capacité de le faire. Jouons à jeu égal sur tous les terrains et vous verrez que votre race ne vaut absolument pas la nôtre. … Enfin, il y a des certitudes, un kémitois peu chanter jouer et interpréter avec virtuosité un Beethoven ou Mozart, être premier dans une classe de blancs, parler aussi bien français qu’anglais ou mandarin, mais je doute qu’un blanc danse et chante aussi bien que Mickael Jackson, ou Koffi Ollomidé, remporte un 100 m devant un kémitois et pis encore qu’il parler avec un accent parfait une de nos langues africaines ou prononce avec exactitude nos noms africains. Alors qui parle d’intelligence ? Je vous donne 100 ans et nous enverrons un homme sur mars. Si l’intelligence se mesurait à la capacité d’ingéniosité d’un peuple alors je dirai que sommes les plus intelligents, la construction des pyramides en est une évidence implacable qui vous hérisse le poil. Merci.

Répondre

Déjà membre? Se connecter avant de commenter.

Pas encore membre? Pourquoi ne pas vous inscrire afin de vous joindre à d'autres et mieux participer aux discussions sur AngazaMag (facultatif).

Rejoignez la communauté Angazamag

Participez à l’aventure Angazamag

Les mieux notés

Galerie photo

Videos

TOP CONTRIBUTEURS CE MOIS

Pfff
3 commentaires
Jean
1 comment
1 comment
Cusmar
1 comment
Connexion | Conçu par Neo |