Comment l’esclavage et la colonisation ont causé le déclin de l’occident rentier

Posté par le 27 août 2013. inséré dans A la Une, Economie, Politique.

En 22 mois, les pays de l’Union Européenne qui utilisent l’Euro ont fait 17 rencontres au sommet pour sauver la monnaie unique, l’Euro, sans y parvenir. On s’attendrait naturellement que le magot de la longue spoliation de l’Afrique par l’Occident lui permette aujourd’hui de payer ses dettes et de se mettre hors de portée des spéculations boursières. Il n’en est rien. Il est incontestable que la déportation des Noirs d’Afrique pour aller travailler comme esclavages en Europe et en Amérique a beaucoup aidé pour l’édification de la structure économique de l’occident. Et c’est là le paradoxe. Parce que c’est aussi cette pratique qui a contribué à miner et fragiliser son envol industriel. Si l’occident s’était développé sans recourir à cette main d’œuvre gratuite elle serait plus forte aujourd’hui. C’est justement cette pratique qui l’a fragilisé, surtout lorsqu’on sait qu’elle n’en avait pas besoin.

Avec ou sans les esclaves venus d’Afrique, les Etats-Unis d’Amérique se seraient développés de la même manière. Avec ou sans esclaves africains, l’Europe se serait développée de la même manière et peut-être même plus. Elle se serait passée du Cacao, du café etc… mais le fait de se passer d’une tablette de chocolat ou d’une tasse de café ne change rien sur le devenir d’une civilisation.

Le père de la science économique moderne, l’Ecossais Adam Smith écrivait que « l’expérience de tous les temps et de tous les pays s’accorde, pour démontrer que l’ouvrage fait par des mains libres revient définitivement à meilleur compte que celui qui est fait par des esclaves. » Il disait ainsi qu’au-delà de l’immoralité de l’esclavage, il y trouvait aussi une stupidité économique. En effet, à bien y regarder, on peut dire avec précision que l’esclavage et la colonisation ont fragilisé économiquement l’occident plutôt que le rendre fort ; le recours à une position de rente a faussé les règles de jeu du marché parce qu’il y avait un acteur (l’occident) qui est arrivé déjà avantagé puisqu’il pouvait recourir à une main d’œuvre gratuite.

L’ESCLAVAGE ET LA COLONISATION DES AFRICAINS ONT AFFAIBLI L’OCCIDENT

Imaginez d’avoir dans votre château, 20 employés de maison pour assurer le jardinage, la cuisine, le pressing, la vaisselle, la propreté des locaux, le repassage etc… et tout cela gratuitement, sans que vous payiez le moindre centime. Grâce à ces esclaves, vous aurez un très haut niveau de vie, mais qui au fond n’est qu’artificiel, parce qu’il vient du fait que ces esclaves ne sont pas en mesure de se rebeller et de revendiquer leurs droits, leur paie pour les services qu’ils vous rendent. Le jour où, ils commenceront à fréquenter les voisins, à communiquer avec d’autres semblables, ils prendront conscience de leur état et lorsqu’ils auront la force et le courage de mettre fin à cet état de subordination, pour maintenir le même niveau de vie, vous serez obligé d’emprunter de l’argent pour payer les esclaves d’hier et le processus de surendettement et donc de faillite est enclenché. C’est la situation de l’Europe aujourd’hui et qui vient en partie aussi d’Afrique, au fur et à mesure que l’Afrique se libère grâce surtout aux immenses investissements des capitaux chinois, qui permettent aux Africains de prendre conscience de l’ampleur des conséquences même mentales de leur esclavage passé et présent qu’ils ont subi.

Il y a eu certes cette longue avance technologique de l’Occident sur toute la planète, avance purement virtuelle ne reposant sur aucun fondement concret solide. Et comme on pouvait s’y attendre, cette position de rente, c’est-à-dire d’avantage non mérité, a poussé leurs bénéficiaires à dormir sur leurs lauriers, convaincus que le monde était immuable, statique. Ils étaient convaincus que l’Asie serait toujours comme ils l’ont défini eux-mêmes, que ce soit la Chine ou l’Inde, un « géant endormi », que l’Afrique resterait pour toujours uniquement un réservoir de matières premières. Grave erreur de calcul, puisque toutes les autres régions du monde qui ont été victimes de ce marché truqué d’avance par le premier arrivé, ont eu une double rage pour rivaliser en imagination afin de corriger cette distorsion. Et lorsqu’ils y parviennent, ils sont mis sur une rampe de lancement que rien ne semble arrêter. Et c’est ce qui justifie qu’ils se développent plus vite, sur des bases plus solides que le premier arrivé qui, habitué à ne tenir debout que grâce aux artifices, est balayé très vite au premier vent contraire. C’est ce qui explique que c’est l’économie occidentale qui a été minée depuis l’origine et pour 400 ans d’une rente qui ayant trop duré lui a fait bâtir sa fortune sur une sorte de sable mouvant. Et au premier vrai vent venu d’Asie en attendant celui qui arrivera d’Amérique du Sud et d’Afrique, c’est tout l’édifice qui est en train de basculer.

CONCLUSION :

L’esclavage et la colonisation de l’Afrique ont été incontestablement des éléments perturbateurs dans la vision que les occidentaux se font du monde. Ces deux faits graves ont été comme une lentille déformante qui ont privé presque tout l’occident de la perception réelle d’un monde qui était en train de changer autour d’eux, à leur insu. Pour l’histoire, les pays Européens qui avaient bénéficié du Plan Marshall du président Américain Truman en 1948, consistant en un prêt de 100 milliards de dollars américains, n’ont jamais pu rembourser que 20 milliards, c’est-à-dire 20% seulement.

Jean-Paul Pougala*

(*) Jean-Paul Pougala enseigne la « Géostratégie Africaine » à l’Institut Supérieur de Management (ISMA) Douala-Cameroun

Les articles publiés ici sont des articles rédigés pour Angazamag par des rédacteurs invités ou repris sur des autres sites web, avec l'aimable autorisation de leur auteur. La source et le nom de l'auteur sont indiqués en bas de l'article.
AUTEUR: Contributeur Invité
Contributeur Invité a publié 65 articles sur Angazamag. Voir tous ses articles.
Le profil de Contributeur Invité | Son blog | Twitter | Facebook

Abonnez-vous et Recevez chaque nouvel article par mail!

9 Commentaires pour “Comment l’esclavage et la colonisation ont causé le déclin de l’occident rentier”

  1. The Albatross (4 Commentaires)

    Je ne suis pas vraiment convaincu par ce que dit l’auteur de l’article. Mettre en relation la crise actuelle de l’euro et le « magot » (pas si énorme, j’y reviendrais) que l’Europe a volé à l’Afrique est très inexact surtout quand on s’intéresse aux causes de cette crise.

    Le rôle de l’esclavage dans l’édification de la structure économique des puissances européennes est très mineur. Pour commencer, très peu d’esclaves sont venus en Europe, jusqu’à la fin du 19ème siècle, c’étaient les domestiques qui étaient très nombreux qui faisaient le boulot « d »esclave de maison ».

    L’auteur nous fait croire que c’est la main d’œuvre africaine qui a développé l’Europe ce qui est totalement faux et de surcroit, une grande injure à tous les ouvriers qui risquaient quotidiennement leur vie pour des salaires de misère.

    D’ailleurs, à propos du fameux « magot », la colonisation massive de l’Afrique débute concrètement lors des années 1870-1880 avec comme point d’orgue le fameux partage du continent lors de la conférence de Berlin (1884-1885).
    Les deux premières révolutions industrielles qui ont posés les fondations du tissu économique des pays d’Europe Occidentale ont eu lieu bien avant. Ces pays se sont développés et ont eu leur avance avec comme « esclaves » comme je disais plus haut les ouvriers locaux de l’époque donc sans le « magot » et sans les « esclaves » (puisqu’ils ne sont presque pas là!).

    Ledit « magot » est d’ailleurs assez faible puisqu’à l’époque coloniale, on commence à peine à exploiter le pétrole qui n’est pas encore prévalent par rapport au charbon encore abondant. Les petites industries qui ont été installées dans les colonies (Afrique comme Asie) n’ont jamais concurrencé celles des métropoles.

    L’avancée technologique de l’Occident était bien réelle et se traduisait par les armes, les moyens de locomotion (chemin de fer puis automobile au 19ème siècle), les moyens de communication (le téléphone, fin 19ème), les sciences (chimie, vaccin etc.. ) .

    La seule richesse qu’a (eu) l’Afrique et que l’Europe n’a pas, ce sont les matières premières mais pour la plupart d’entre elles, elles sont devenus prisées à l’époque de la décolonisation donc n’ont pas servi à édifier les économies européennes. Il n’y a pas eu de rentes de 400 ans, c’est faux et archi-faux.

    Pour le cas de l’Asie, les puissances occidentales ont participé au développement de bon nombre de pays asiatiques (Japon, les 4 Dragons notamment) dans un contexte de guerre froide pour en faire des vitrines du capitalisme et s’assurer des alliés contre l’URSS. Si la Chine et l’Inde se sont développés un peu plus par elles-mêmes, les « occidentaux » les ont beaucoup aidé via leurs investissements. Conclusion: Ils ont fait mieux que sentir les changements du monde, ils les ont initiés (en partie).

    L’esclavage et la colonisation de l’Afrique ont eu une influence économique très mineure pour les pays occidentaux. Ce ne sont en aucun des évènements qui ont fondé le tissu économique de ces pays qui étaient tout sauf rentiers.

  2. Telema (145 Commentaires)

    Je n’ai jamais lu autant de conneries dans un seul message. C’en est presque inquiétant Albamachin.

    Concernant l’article de M. Poulaga je reste quelque peu dubitative, j’y reviendrai prochainement.

  3. ToiTuCreuses (32 Commentaires)

    « Le jour où, ils commenceront à fréquenter les voisins, à communiquer avec d’autres semblables, ils prendront conscience de leur état et lorsqu’ils auront la force et le courage de mettre fin à cet état de subordination, pour maintenir le même niveau de vie, vous serez obligé d’emprunter de l’argent pour payer les esclaves d’hier et le processus de surendettement et donc de faillite est enclenché. »

    Je suis plié en quatre, l’auteur explique la crise économique et financière par le fait que les occidentaux s’endettent et s’appauvrissent en payant leur vingtaine de domestiques !!! Enorme ! Excellente blague. Plus personne ne vit avec vingt domestiques aujourd’huiet si des personnes ont les moyens d’en avoir autant ne t’inquiète pas ce n’est pas les salaires qu’ils leur versent qui vont les mettre sur la paille et faire flancher l’économie. Mort de rire.

    Autre phrase très drôle et sans aucun sens :  » Il y a eu certes cette longue avance technologique de l’Occident sur toute la planète, avance purement virtuelle ne reposant sur aucun fondement concret solide. « . C’est un florilège ! avance technologique elle se manifeste peut être par toutes les inventions et innovations non ? ou bien la construction de la Tour Eiffel, d’autoroutes, l’invention de vaccins et d’ordinateurs, la révolution industrielle etc… ce n’est pas assez concret ? Ha vraiment cet article est tordant.

  4. Telema (145 Commentaires)

    Symptomatique de l’occidental..Analysons les propos de Toimachin.

    Premier paragraphe où visiblement l’auteur de ce message n’éprouve aucun honte à montrer la méconnaissance qu’il a du système économique et pire il ne sait pas lire..Lire c’est dé-lire.

    L’auteur de cet article qui est pour le moins brillant pour avoir lu d’autres articles de ce monsieur, évoque la fin d’un système, la croissance ne peut être infinie dans un monde fini..Ce qu’il dit en somme, c’est que le jour où les occidentaux verront qu’il y a autour d’eux plus de 6 millards de personnes ayant une dalle dantesque, il sera trop tard..Comme le souligne parfaitement Huntington – bien que je trouve le découpage de ses aires civilisationnelles bidons notamment pour l’Afrique -, l’harmonisation du monde en quelque sorte signera la fin de l’hégémonie – le Brics – occidentale, le monde ne sera plus binaire, les pôles seront multiples, amenant inévitablement la paupérisation des masses européennes qui vécurent aux dépends de il faut bien le dire de la majorité de la planète, profitant allègrement et alimentant les conflits régionaux un peu partout, soit pour les matières premières soit pour étendre son influence – lire Hannah Arendt sur ce sujet ou encore Stiglitz sur le Fmi -, ainsi le jour où les pays dits du tiers-monde – terme que je déteste – ne seront plus esclaves d’un système vampirique bam..La machine s’arrêtera lentement mais sûrement..Et pire ce qui mirent au monde cette créature animée par l’esprit de lucre s’en prend maintenant à ses parents..C’est là que les propos de M. Poulaga prennent tout leur sens.

    La notion de progrès..Hm..Toimachin.

    Allons-y, je vais t’interroger pour voir dans quel degré de bêtise tu es tombé..

    Avant, je te donne des pistes..Bernanos, Valéry..Va fouiller par là..Et quelques éminents chercheurs, entropie économie.. Sur quoi est fondé cette soi-disant avance technologique ?

    Plus la définition du mot technologie car tu as tendance à te décentrer, tes propos sont le plus souvent complètement déstructurés..

    Sens 1 Ensemble des connaissances et pratiques concernant une technique industrielle.

    Cependant, l’article de M. Poulaga ne me convainc guère..Hm..J’y reviendrai bientôt.

    • thejado (11 Commentaires)

      L’occident ce n’est pas un groupe homogène, entre les économies françaises et américaines qui déclinent et les économies suisse, Canadienne ou scandinaves qui se portent plutôt pas mal il y a un fossé. Il n’existe donc pas une cause unique qui pourrait tout expliquer. J’ai une idée sur la réponse mais ça demanderait un développement assez long et ce soir j’ai la flemme.

  5. Telema (145 Commentaires)

    « L’Occident a vaincu le monde non parce que ses idées, ses valeurs, sa religion étaient les supérieures (rares ont été les membres d’autres civilisations à se convertir) mais plutôt par sa supériorité à organiser la violence organisée. Les Occidentaux l’oublient souvent, mais les non-Occidentaux jamais.  »

    N’oublions pas que ce fin analyste est un réactionnaire notoire ce qui ne l’empêche d’être objectif lorsqu’il s’agit d’expliquer la domination occidentale..Bien qu’il occulte un certains nombres d’avancés qui ne purent avoir lieu finalement sans les Egyptiens,les Dogons, les Perses, les Arabes, les Indiens, les Asiatiques etc..Ceci reviendrait à hiérarchiser quelles furent les plus belles découvertes, sans chiffres point de Math(s) et les occidentaux ne les inventèrent guère et ni les arabes malgré la légende qui subsiste à cet égard, il en est de même pour la médecine où il faut le dire les amérindiens et les africains étaient bien plus évolués à ces sujets..Je relis d’ailleurs avec plaisir les pièces de Molière où il décrit ces médecins qui n’avaient qu’une réponse aux problèmes des malades : des saignées et encore des saignées ^^ pour des maladies dont d’autres peuples avaient trouvé des solutions..Nous pourrions évoquer encore plus longuement les dérives de l’industrie pharmaceutique, agraire etc. Mais ce n’est pas le thème de l’article.

  6. Neo (110 Commentaires)

    @ Telama,

    On va faire évoluer le système de commentaires sur Angazamag juste pour toi. 🙂 Bientôt,tout le monde pourrait éditer ses commentaires pour une durée limité…

  7. Telema (145 Commentaires)

    * aux dépens ^^, je l’avais signalé cet fote portan..

    Neo, tu vois je sers à quelque chose..Pendant que toi tu glousses sur Case départ : /

  8. Rebecca (8 Commentaires)

    Rie que cette phrase me fait douter du sérieux et de la pertinence de cet article:
    « Il y a eu certes cette longue avance technologique de l’Occident sur toute la planète, avance purement virtuelle ne reposant sur aucun fondement concret solide »

    Franchement…. Bref…

    Et au cs où, je suis gabonaise hein, donc ce ne sera pas la peine de venir ma taxer de blanche aigrie où je ne sais quoi.

Répondre

Déjà membre? Se connecter avant de commenter.

Pas encore membre? Pourquoi ne pas vous inscrire afin de vous joindre à d'autres et mieux participer aux discussions sur AngazaMag (facultatif).

Rejoignez la communauté Angazamag

Participez à l’aventure Angazamag

Les mieux notés

Galerie photo

Videos

TOP CONTRIBUTEURS CE MOIS

2 commentaires
Emmanuelle
1 comment
Connexion | Conçu par Neo |