Sois un noir, un vrai.

Posté par le 01 octobre 2011. inséré dans A la Une, communautés.

Bounty : noir à l'extérieur, blanc à l'intérieur.

Bonjour chers  lecteurs,

Vous êtes ici sur Angazamag, site sur la communauté afro par la communauté afro. Il y a de fortes chances que si vous vous promenez par ici c’est parce que vous êtes plus ou moins intéressés par des problématiques telles que l’évolution du niveau de vie dans certains pays d’Afrique et d’Amérique, le quotidien des noirs en Occident et/ou des sujets plus futiles tels que « qui sont les femmes les mieux gaulées d’Afrique » ou « Pourquoi vous devriez éviter de défriser, colorer et lisser vos cheveux le même jour et en même temps« . Certaines personnes juste à titre d’information, d’autres parce qu’ils estiment qu’en tant que noirs ils ont l’obligation de lire tout ce qui a trait à leur culture, par principe.

Et comme les gens à principes je trouve ça très touchant, j’ai écrit pour les plus engagés d’entre vous l’article suivant : comment être un noir, un vrai.

Je vous vois déjà, haussant le sourcil derrière votre écran. « Je suis déjà noir, c’est quoi ces conneries encore ? » Vous pensiez être noir de naissance… Hé bien c’est FAUX ! Etre noir ça s’acquiert, ce n’est pas simplement un taux de pigmentation élevé et des attributs physiques plus ou moins « négroïdes », il faut aussi être noir dans son esprit, noir dans son âme, noir dans son coeur. Un peu comme un poète romantique du XIXème siècle mais en moins dépressif.

Bref, comment devenir un noir, un vrai et être enfin en accord profond avec soi-même ?

1-Rappelle-toi le plus souvent possible d’où tu viens.

La plupart des gens ont autour d’eux de nombreux éléments leur rappelant plus ou moins directement leurs origines : cette robe achetée dans une boutique au bled, le délicieux riz et poulet mangé ce midi, cette photo de famille devant la résidence secondaire quelque part en Afrique, le petit drapeau sur le téléviseur, la sculpture en bois gravée, autant de doux souvenirs qui rappellent le voyage au pays de cet été. Cependant un vrai noir se doit d’en faire beaucoup plus : pour qu’il mérite de porter l’insigne du SuperGuerrier Noir, absolument tous les objets qui l’entourent doit contenir un rappel à son pays d’origine, pour que tous les visiteurs pensent à chaque seconde « Cette personne est très fière de ses origines, ce doit être un pays super ! ».
Mais trouver une table « Cameroun », une télé vert jaune rouge ou un frigo avec le drapeau congolais dessus, ce n’est pas facile.

hebergeur d'image

Seuls les Anglais peuvent le faire

Heureusement il existe un procédé qui fait fureur dans les collèges : la customisation au tipp-ex. Tu trouves que ton sac à dos noir n’est pas assez patriotique ? (tu remarqueras qu’au moins il a fait l’effort d’être noir) Alors prends ton correcteur blanc et écris le nom de ton pays d’origine dessus. Tu peux éventuellement y ajouter « sisi » (pour que les gens sachent que c’est un pays qui déchire), « représente » (pour qu’on sache qu’il s’agit bien de ton pays à toi, et pas juste d’un pays choisi comme ça on sait jamais.) ainsi que « tkt » (pour montrer ton assurance et ton air décontracté) et pour les plus belliqueux d’entre vous « en force » ou « nique tout« . Quelques idées custo en vrac :
Longchamp
Les Chanel pour les belles
Sac a dos, sac a dos

A noter que vous pouvez aussi décliner ce système sur vos chaussures, votre table de cours, et même devenir taggueur du dimanche et écrire « Sénégal on é des oufs » sur tous les murs de votre lieu de travail et de votre cité. Les vrais noirs iront jusqu’à customiser l’ascenseur de leur immeuble. Dans la vie il faut savoir être un ouf.

2- La lutte contre… l’ALIENATION !

La connaissance rend libre, c’est aussi pour cette raison que de nombreuses personnes créent des sites web, écrivent des livres, font des films pour partager leurs connaissances avec une communauté. Mais pensez-vous que cela suffise pour être un SuperGuerrier noir ? QUE NENNI ! Il faut aller plus loin que la culture !

Pour que la toute puissance du Noir entre en vous, il va falloir être offensif et montrer une assurance à tout épreuve : ne jamais changer d’avis. Restez figé dans vos idées, VOUS avez raison. TOUJOURS. Si vous tombez sur ces espèces de radoteurs fayoteur qui cherchent à tout prix à « débattre » et tenter vainement de vous prouver que « c’est la Terre qui tourne autour du Soleil, pas l’inverse connard », retrouvez l’adresse IP du malotru, allez chez lui et tabassez-le avec un poing guadeloupéen (aka un poing américain customisé avec un « 972 tkt » écrit dessus au Tipp-Ex). Profitez-en aussi pour customiser son canapé en cuir ça lui apprendra.

Le SuperGuerrier noir a pour rôle d’éduquer la plèbe conditionnée par la mentalité de BABYLONE. Sans langue de bois, il se doit de lutter contre la bountysation du peuple noir qui pourrait être tenté, au contact des populations occidentales, de porter des perruques blondes, de participer à des partouzes et de manger du saucisson. C’est pourquoi il cible en priorité ces personnes :

celles qui se défrisent. Car les femmes qui se défrisent le font parce qu’elles ne savent pas qu’elles suivent inconsciemment le diktat de la beauté occidentale. Se défriser, c’est se nier soi-même, c’est l’aliénation la plus totale. Bref c’est mal, pas parce que c’est chimique, pas parce que ça fragilise le cheveu, mais parce que c’est un truc de BOUNTY et que vraiment être une BOUNTY c’est  le truc le plus pathétique sur Terre après les Nazis et le single de Vanessa de Secret Story et ça c’est vraiment scandaleux, tiens passe-moi mon poing guadeloupéen là ça va saigner.

ceux qui font des trucs de « gay » : les mecs qui se maquillent, ceux qui s’intéressent à la mode et les supporters du PSG. Parce que seuls les pervertis de Babylone ont de tels intérêts et que franchement si ça c’est pas un truc de BOUNTY je sais pas ce que c’est un BOUNTY je veux bien me tuer, tiens passe-moi mon couteau « Niger en force »que j’en finisse.

ceux qui vont au supermarché et achètent des Carambar, du fromage de chèvre et des BOUNTY parce que franchement là j’ai les nerfs avec leurs conneries de BOUNTY, passe-moi mon hachoir « Nique ta mere vive les Camers » j’arrive.

Un travail difficile je vous dis.

3- Faire des trucs de noir

C’est à dire manger au KFC, tromper sa meuf et écouter du Magic System. Éviter de fréquenter des blancs et encore moins de coucher avec (on n’est pas chez Mémé oh). Le pire étant de coucher avec un blanc avec une chemise à carreaux fan du PSG.
Notons que si le SuperGuerrier noir est en guerre froide constante contre l’Occident, il ne va pas jusqu’à tout simplement quitter le pays… Non ce serait beaucoup trop simple. Il continue à lutter et à tenter de venger ses ancêtres tués par les esclavagistes (qui eux-mêmes sont morts depuis des siècles mais c’est un détail) en ourdissant de terribles projets envers leur descendance, comme les torturer en leur envoyant du Zouk Love et du Logobi… sans savoir que les français, grâce à leur top 50, sont déjà habitués et donc immunisés face à la mauvaise musique ! C’est un combat de tous les instants.

 

En conclusion, soyez des noirs, des vrais ou mourrez sous les coups de nunchakus guyanais.

AUTEUR: Irène M.
Irène M. a publié 3 articles sur Angazamag. Voir tous ses articles.
Le profil de Irène M. | Son blog | Twitter | Facebook

Abonnez-vous et Recevez chaque nouvel article par mail!

16 Commentaires pour “Sois un noir, un vrai.”

  1. Québec'O'Noire (3 Commentaires)

    Manger du carambar c’es pas être bounty. Mas, je comprends le message il est assez drôle. Pour le défrisage, moi j’ai été naturelle toute ma vie, j’ai 19ans, et j’avais de long cheveux crépus. Seulement cette année, je suis allée étudiée au Canada, je te dis pa un vrai trou perdu. Ici pour se coiffer au salon ft compter 120 $. je n’ai pas eu le choix de défriser. J’arrivais plus à m’en occuper, 5heures par jour chaque semaine. G bcp de devoirs à faire, et tout. Je n’e pouvais plus. En France, m soeur me coiffait mes amis et tout, ici c plus compliquée. Mais, je me sus promis que dès que je serais diplomée, je rase tout et je reprends le naturelle. Des fois, on défrise pas pour ressembler aux blanches ou être dans l’air du temps mais par necessité, obligation. Je n’avais pas le choix. J’avais un immense soleil sur la tête et je n’arrivais plus à m’en occuper c tout. Bref, l’article est drôle, moi je pense qu’être un vrai noir c’est s’assumer et rejoindre le combat de la guerre froide. Le jour où l’Afrique sera réellement libre, où les filles noires ne sortiront plus emperruqués mais avec leurs vrais cheveux bien entretenus, où il y aura plus de diplomés que d’analphabètes, plus de riches que de pauvres chez nous, alors je pense qu’on aura réussi.

    • Irène M. (32 Commentaires)

      Je l’espère aussi ! Dans la famille on boycotte le défrisage mais on n’est pas non plus à montrer du doigt celles qui le font et à mettre tout le monde dans le même sac (« elle se défrise parce qu’elle veut ressembler aux blancs »)
      Après il y a une grosse différence entre le défrisage de ses cheveux et le port de perruques/tissages qui imitent bien plus dans l’aspect l’apparence des cheveux occidentaux – c’est d’ailleurs pour cette raison que je n ai pas du tout parlé de ces derniers.

  2. MelWeen (51 Commentaires)

    Ca sent la bonne grosse frustration tout ça quand même ! On a sûrement du te traiter de « bounty » pck t’es emperruquée et défrisée 24/7, nan ?

    Concernant les faux cheveux et les cheveux défrisés, que tu le veuilles ou pas, que tu sois d’accord ou pas, ça cache un putain de complexe des noir(e)s. Sinon comment expliques-tu que 8 noires sur 10 en portent à longueur d’années ? Et dis pas que c’est pas vrai, il suffit de sortir dans la rue !!

  3. aline (1 Commentaires)

    j’ai trop rigoler en lisant cette article ^^ je m’appelle aline et je voudrais des conseil et tout (j’ai 16 ans ) sa ma petter j’ai fait un big chop et je suis un peu pomé voila bisoux mon facebook Aline Salvatore

    • Irène M. (32 Commentaires)

      Alors au choix tu as deux forums auxquels tu peux t’inscrire : « Belle au naturel » qui est celui qui m’a bien aidé (mais quand je me suis inscrite il fallait un petit délai pour que l’administratrice valide l’inscription, je ne sais pas si c’est toujours le cas aujourd’hui : http://belleaunaturel.conceptforum.net

      Sinon tu as aussi le forum « Boucle et cotons » mais c’est un peu la même chose que le précédent, donc c’est soit l’un soit l’autre. http://bouclesetcotons.fr/

      Côté blogs tu as le blog de Kanga qui est l’un des plus connus, elle a posté toute sa progression, des recettes, des idées pour commencer quand on vient de faire un big chop. Bon actuellement elle parle pas mal de locks mais ses archives sont une mine d’or !
      Il y a aussi un skyblog que j’affectionne, c’est celui de Tantine Métis. Elle c’est surtout des recettes de masques naturels et même si c’est parfois des mélanges étonnants (masques à la mayonnaise etc…) crois-moi c’est super efficace ! tantine-metis.skyrock.com
      (et le blog de Kanga : http://afrologize.blogspot.com)

      Sinon la clé pour avoir de beaux cheveux c’est l’hydratation (Kanga brumise régulièrement ses cheveux) et la nutrition, aussi bien pour les cheveux (huiles ou beurres bio) que ce que tu ingères directement ! Mange équilibré donc, protège tes cheveux avec un foulard en soie avant d’aller te coucher… Tout ça tu découvriras sur Belle au Naturel (et même des idées coiffures spécial big chop)

      Bienvenue dans l’univers des nappys et merci 🙂

      • Milia (1 Commentaires)

        pas la peine d’essayer le forum « belle au naturel », l’administratrice a pété un plomb (abus de produits pour locksés qui lui auront surement grillé les neurones en passant), elle a bloqué les inscriptions et donc reste enfermée dans son bunker virtuel où personne ne peut plus rentrer (vive le partage! :-/ ).
        Boucles et cotons ne fonctionne plus donc y’a plus qu’à tester les autres sites/forums 😉

  4. MelWeen (51 Commentaires)

    Dans ce cas j’ai l’air conne j’avoues…Mais qui est « nappy » alors, tu ne trouves pas que le fait que 8 noires sur 10 qui portent des faux cheveux ou cheveux défrisés, cachent un gros problème ?

    • Irène M. (32 Commentaires)

      Si, indéniablement ce problème existe. Après il faut faire la différence avec celles qui portent occasionnellement des faux cheveux (par envie de changement, par gain de temps et/ou pour une coiffure protectrice) et celles qui en portent toute l’année : quand les vrais cheveux ne voient jamais la lumière du jour c’est que la personne préfère les dissimuler, là il n’y a pas de doute possible.

      Ici il était sujet des défrisées, or la plupart des filles se défrisent parce qu’elles n’ont pas la capacité/le temps/l’envie de s’occuper de leurs cheveux naturels. Du coup j’estime que dans le cas du défrisage c’est moins un problème idéologique (honte de sa propre nature) qu’un simple problème d’ordre pratique.

      Mais à côté de ça il y a effectivement des personnes qui trouvent le cheveu crépu « moche », étant habitués à voir les long cheveux occidentaux encensés et érotisés. Mais ça c’est un élément qui fait partie du modèle féminin imposé par les publicitaires occidentaux, aujourd’hui ça n’a plus grand-chose à voir avec l' »aliénation » du peuple noir en particulier puisque le monde entier le subit. Certaines chinoises se font débrider les yeux et allonger les jambes, des indiennes mettent de la crème éclaircissante, beaucoup d’arabes aux cheveux bouclés enchainent les lissages et les brushings…

      J’estime que si une fille noire voulait une parfaite imitation de la « chevelure du blanc » (encore une fois je généralise) elle ne se tournerait pas juste vers le défrisage mais vers les tissages, extensions et perruques portées régulièrement.

  5. MelWeen (51 Commentaires)

    Nous sommes d’accord dans ce cas…en fait tout part des diktat de cette dite « beauté » ocidentale !

  6. Gwladys (1 Commentaires)

    Il y a des choses completement fausse.
    Se défriser c’est pas être bounty: les gens le font au bled (d’ailleurs jme défrise pour pouvoir mieux me coiffer et ce n’est pas parce que je n’aime pas mes cheveux ou que jveille ressembler aux blanches).
    Ecrire sur son sac c’est pas du tout noir c’est bien un truc d’ici (de France): j’ai jamais vu mes cousins faire ça sur leurs sacs au Cameroun car ils prennent soin de leurs affaires. On peut très bien prouver d’où l’on vient sans le taguer partout. D’ailleurs plein de noirs traitent les autres de bounty parce qu’ils ne crient pas partout d’ou ils viennent alors qu’ils ne sont jamais parti dans leurs pays d’origine, donc ne connaissent rien de la vie en Afrique.
    Et la plupart des noirs (en Afrique) n’écoute plus Magic System, ils se sont trop occidentalisé. Le noir décrit dans votre article est le Boug type: à crier partout d’où il vient (sans avoir mis le pied dans son pays), danser le logobi puis insulter les autres alors qu’il porte une teinture blonde: il pense que crier partout d’où il vient lui suffit (bon j’exagère). En tout cas c’est la jeunesse noire de France, d’aujourd’hui.
    Mais j’pense qu’être noir se voit par rapport à la couleur de peau mais aussi la culture et ton savoir-vivre: il y a plein de choses qu’un noir fait et que le blanc ne comprend pas.
    Vraiment quand vous avez parler des hommes qui partent dans des débats, j’ai directe penser à mes oncles :p & le KFC: le restaurant préféré des noires.
    En tout cas, meme si l’on prouve qu’on est noir ici, au pays on apparait comme un bounty surtout la première fois qu’on part au bled.

  7. AudyNefertiti (9 Commentaires)

    Merci j’ai bien rigolé sur cet article, surtout pour le Tippex !!! Je suis aussi tout à fait d’accord sur ton analyse des filles aux cheveux défrisés, les gens oublient souvent qu’il y a deux catégories. Personnellement, je fais 6 mois « nappy » et 6 mois tressé (il fait trop froid en hiver).
    Mais pardon on critique pas le PSG, Paris c’est ma City, c’est pas quelque baltringue qui vont me faire changer d’avis ^^

  8. Telema (145 Commentaires)

    J’ai bien rigolé car je me suis quelque peu reconnue dans ce portrait de SPN ( Super Guerrier Noi..), je pense que nous passons tous par cette période – ceux qui se posent des questions identitaires – le mieux n’étant pas de stagner et d’harceler autrui avec des sobriquets ridicules tels que spice de bounty, d’aliéné, vendu. Le New Guerrier doit être pugnace, patient et surtout constamment se remettre en question.

    Cependant, le coup du 971 customisé avec du tippex sur le sac je n’ai jamais fait cela, Dieu Merci ^^ sauf que je l’avoue j’ai un jogging 971 yé sé c moche..Reliquat de ma période dance-hall gwadadadadadadada..

  9. Mary Octobre (1 Commentaires)

    Je ne comprends pas pourquoi autant de clichés. On est comme on est même noir, si tu es élevé dans la culture occidentale, tu reste occidentale, tu t’adaptes. Pourquoi cet appel à la division, ça nous donne quoi au final, le clivage blanc-noir. Cet article est dégoutant! C’est du racisme à l’envers, si un blanc écrirait une chose pareil, on sauterait tous au plafond, alors pourquoi?

Répondre

Déjà membre? Se connecter avant de commenter.

Pas encore membre? Pourquoi ne pas vous inscrire afin de vous joindre à d'autres et mieux participer aux discussions sur AngazaMag (facultatif).

Rejoignez la communauté Angazamag

Participez à l’aventure Angazamag

Les mieux notés

Galerie photo

Videos

TOP CONTRIBUTEURS CE MOIS

2 commentaires
Thomas legros
1 comment
Emmanuelle
1 comment
Connexion | Conçu par Neo |