Black girl in da city : de la niafou à la nappy, tous les clichés sur les filles noires en france.

Posté par le 14 avril 2013. inséré dans communautés.

Chers lecteurs,

Vous n’êtes pas sans ignorer que je suis noire. En fait si, vous l’ignoriez c’est parce que vous ne lisiez pas encore mon blog. Mais ce n’est pas grave. Aujourd’hui amis lecteurs d’angazamag je vais vous parler de meufs particulièrement noires et surtout particulièrement hors du commun, ce qui aura le mérite de ne pas faire fuir le reste du nuancier de mon lectorat. Du cliché en veux-tu en voilà, les « jAlOOü vOOn MéGrIIr » dans les chaumières.

La meuf noire « classique » des banlieues

La principale particularité de la meuf noire classique, c’est d’être noire. La meuf noire « classique » est quasi toujours une Quelconque, à la limite de la Quelconque Charmante (quels sont ces termes étranges à Majuscules ?). La meuf noire « classique » se fond désespérément dans la masse : cheveux défrisés et attachés, porte souvent du noir et du denim foncé. Son maquillage est très discret, car la meuf noire sait qu’il ne faut pas se faire remarquer le soir dans le RER D. La meuf noire « classique » l’est un peu trop. Bref, fade et sans saveur…

La Fatou Flinguée (ou aussi Fatou Foutue)

La « Fatou Flinguée » représente un peu les fonds de tiroirs des Quelconques, à la limite des Laids Sympathiques. La « Fatou Flinguée » est négligée au possible. La Fatou Flinguée se lave de temps en temps, et c’est bien l’un des rares soins qu’elle pratique. Pas de déodorant, pas de maquillage, pas de coup de peigne, les grains de semoule au coin des yeux le matin, la peau de crocodile et de gros soucis alimentaires sont l’apanage des FF.

Les Fatous Flinguées sont en majorité très jeunes, car elles finissent par évoluer en…

Niafous

Evolution de la FF. Les niafous sont des espèces de créatures pleines de superbe, qui faute d’avoir une hygiène irréprochable ont à coeur leur image de marque et leur célébrité. Une Niafou est une FF avec des faux cheveux qui se fait souvent remarquer en société soit dans de violents combats de rues (où les jeunes niafous n’hésiteront pas à s’arracher mutuellement leurs rajouts) soit de manière plus fréquente en hurlant dans les transports en communs et en « tchipant » sur les passants.


Rituel niafou dans un bus

A la fin de l’adolescence elles finissent souvent par se ranger, mais certaines d’entre elles persistent et signent : on a alors affaire aux…

Beyoncé Coulibaly (ou aussi « Le syndrome R&B »)

La Beyonce Coulibaly est une espèce très rare que l’on ne rencontre que dans certains quartiers de Paris, genre Barbès-Rochechouart. Beyoncé Coulibaly étant un terme pour qualifier les imitations du pauvre des principales starlettes noires du R&B : Beyoncé évidemment, mais aussi Rihanna, Ciara, Amerie etc… qui ont des corps de rêve et surtout des professionnels aux petits soins pour elles. Or la B. Coulibaly n’a pas le même budget qu’Ashanti, et a composé toute sa garde-robes dans les marchés des banlieusards.

B. Coulibaly se prend pour une star, mais en mieux : sa perruque blond platine à vingt euros, son maquillage criard, sa mini-jupe taille 44 et ses collants résilles la font se sentir trop sexy.


Passez les 45 premières secondes, le début est sans intérêt.

Malgré cela elle est probablement plus sale, plus vulgaire et plus sans-gêne que dix Niafous réunies. A fuir, messieurs.

La Bobaraba

Il paraît que les noires ont le rythme dans la peau, mangent du manioc et ont des formes opulentes. Étant donné que 100% des meufs noires de mon entourage ont un gros cul* disons vite que c’est pas tout à fait faux pour l’opulence (cependant je suis très occidentale dans ma façon de danser et je n’ai jamais croisé de manioc). Les Bobaraba ont « des boules qui chamboulent la vue », d’énormes derrières cependant très fermes, et en sont très fières. Au Sénégal certaines se tartinent le derrière de crème chimique-transgénique-nocive-radioactive-tout-ce-que-tu-veux et ça marche, leur cul gonfle.

Phénomène presque aussi répandu que le blanchiment de la peau à la crème éclaircissante, tout aussi chimique-transgénique-nocive-radioactive-tout-ce-que-tu-veux, mais bon parfois il faut agoniser pour être belle.

*d’après un échantillon de 1 personne, c’est-à-dire moi. Près de 500 étudiants, dont une noire.

La « Nappy »

Cette noire est une forme d' »exception culturelle » si je puis dire. La nappy c’est un peu une sorte de hippie capillaire : « aimez vos cheveux », « A bas le chimique »… En gros la nappy se reconnait par ses cheveux crépus et soignés. De nombreux blogs sur le sujet fleurissent sur le web, retraçant leur parcours du « Big Chop » (Grande Coupe : on coupe tous les cheveux dénaturés) à leur énorme coupe afro. Les nappys sont malgré tout une sorte d’épiphénomène puisque les cheveux crépus sont de plus en plus marginalisés chez les femmes – ce qui fait le succès financier des indiens vendeurs de cheveux à Château-d’Eau.

https://youtube.com/watch?v=4e2epUXucxY%3Ffs%3D1%26hl%3Dfr_FR

En même temps je dois avouer que la période où j’ai galéré pour trouver un job coïncide étrangement avec la période où j’ai libéré mes cheveux crépus. (avec mes rajouts lisses j’ai trouvé tout de suite) Peut-être que les cheveux crépus ça fait trop « noire ». Manquerait plus que je me pointe en boubou tiens.

Les fashion victims

Je citerais donc pêle-mêle les blogueuses mode et et beauté, les mannequins et les célébrités noires. Les noires ont leur Babillages : My Make-Up Bag de Fatou N’Diaye. Les victimes de la mode osent toutes les extravagances. Rouge à lèvres fuschia, robe improbable et hype-attitude sont leurs maîtres mots.

AUTEUR: Irène M.
Irène M. a publié 3 articles sur Angazamag. Voir tous ses articles.
Le profil de Irène M. | Son blog | Twitter | Facebook

Abonnez-vous et Recevez chaque nouvel article par mail!

72 Commentaires pour “Black girl in da city : de la niafou à la nappy, tous les clichés sur les filles noires en france.”

  1. Kanga (1 Commentaires)

    Merci d’avoir mis le lien de mon blog dans cet article en m’associant à celles que tu nomme « hippies capillaires » .Ce qui me gène c’est que j’ai du mal à croire en ta bonne foi quand tu parle de « clichés que tu ne fais qu’exposer » surtout quand je vois les photos et les vidéos de ces filles.C’est une erreur de ta part parce que même en imaginant que tu ne veuille pas pointer les autres du doigt ,tu le fais en postant ces photos ,ces vidéos et et ces liens .Derrière nos P.C ,nous sommes tous des hommes avec des droits que d’autres ont plus de facilité à faire appliquer s’ils retrouvent leur têtes sur ces images.Il n’ y’a aucune idée venant de toi qui contredit la connotation négative qui ressort de ce texte alors on pourrait classer aussi simplement que toi cet article dans la rubrique : méchanceté gratuite. Merci encore pour la pub, à bientôt peut-être sur mon blog.

  2. Toz les Niafou Ma Geule (1 Commentaires)

    Ma Geule Les Niafou elle Font Honte Starfoullah Elle Font Les Miss Met Tous Seeul Y A Rien Ma Geule Sa Fai Golrie Avec Leur Maquillage Teh les Cloown

  3. Kiluua (2 Commentaires)

    Après les premiers coms, j’ai tout de suite étais relire le tire, il est pourtant clair: … LES CLICHES…, je ne pense pas que l’auteur ait (ptèt en premier lieu) voulu dénigrer quiconque; réiterer la blague (on est en 2011 kan mem) c ptèt ap necessaire maiiis bon. mauvais fond on ne saura jamais mais la forme est la, ça fais sourire, soyons honnête. indignez vous pour des choses plus sérieuses voyons. le reste..

  4. 97238girl (1 Commentaires)

    moi qan gvoi des meuf comme jvou jure g honte d etre noir .apres vous vous etonner quon nous dise qon foute la merde!!!!!

  5. Angelina (1 Commentaires)

    Tu as oublié la BLIPSTER : ) (blipster = black + hipster ) mais elle est en general à mi-chemin entre fashionista et nappy . Elle aime le hip-hop old-school et le trip-hop. Va dans des expos et se cultive. Traîne chez american apparel et porte du wax parfois . Exemple de blipster : Inna Modja, Jodie Smith ( le mannequin ds le clip de theophilus london ), Solange Knowles. La swagance, quoi. tout simplement !

  6. Kiluua (2 Commentaires)

    …et puis celles qui sortent quelles ont « honte d’être noir » après avoir lu l’article, arrêtez d’écrire pour écrire, votre problème est plus profond que ça! Vous vous accaparez un article pour exprimer votre mal être!!! pfff apprenez à parler le français ou prenez le temps d’ouvrir un dico! le fait est que ces « CLICHES » elle ne les a pas sorti de son imagination !!! arrêtez vos polémiques à deux sous ou alors d’essayer de vous identifier pour palier votre manque de personnalité. pfff bla bla pour un rien alors que par ex pour la commémoration de l’esclavage il nous ont juste servie un vieux monument 1m sur 1m sans pied ni tête ( sensé ressembler à une chaîne brisée), et LA personne n’a moucheté….hummm

  7. AudyNefertiti (11 Commentaires)

    Super article, tout a fait vrai. Quand a ceux qui s’offusque, contrairement a d’autre collaborateur de ce blog, l’auteur de cet article se contente d’expliquer et decrire un phenomene (grave dans la communaute). Je ne comprends pas comment certain d’entre vous peuvent defendre les niafous et beyonce Coulibaly. Non mais franchement, etre noir ne veut pas dire qu’on doit accepter ce genre d’individu sans education, qui crient dans le RER, tchip a tous va, se baladent dans la rue avec la raie des fesses a l’air et pk pas cautionner les jeunes noirs delinquants aussi. Non mais serieux nos parents ne se sont pas saigner pour qu’on pourrisse ici a notre tour. Alors ok ce phenomene touche aussi bien les blancs, les beurs etc.. Mais moi je suis noire et ca m’enerve de croiser ce genre de fille.

  8. Lola (10 Commentaires)

    Cet article est négatif et trop caricatural, j’ai pas du tout aimé.

  9. Crazy Frog (1 Commentaires)

    Je trouve cet article insultant. Quelqu’un avait dit méchanceté gratuite, je rejoins cette idée. Cette femme fait preuve d’un cynisme primitif, une sorte de naïveté inversée si je puis dire. La verve ne suffit pas pour se permettre d’écrire un article acide, il faut la maturité qui va avec.

  10. Telema (145 Commentaires)

    La femme noire a-t-elle droit d’être une femme, prise au piège comme toutes les femmes à des errances inhérentes à son statut de femme..Celle-ci est peut-être plus sensible du fait de l’image négative, animalisante que véhicul(e)èrent durant
    longtemps les livres d’ethnologies,de racialistes etc.
    Alors pourquoi lui foutre encore un coup de massue, certains prônent la radicalité envers ces vermines excentriques qui foutraient la  » honte  » selon leur terme aux femmes noires, je suis partisane de la méthode douce sans moquerie et puis merde elles ne font de mal à personne ^^

    Cet article ne m’a pas fait réfléchir si tant est que je réfléchisse ^^, il m’a envoyé de mauvaises vibes afro-pessimistes. Trop caricatural, quoique j’ai souri à certains passages ah ah ah !

  11. mimi (3 Commentaires)

    Porter de faux cheveux ne veut absolument pas dire que l’on est complexée. Cela est pratique pour les femmes de noires, gain en temps, et en plus en faisant des nattes en dessous on protège ses vrais cheveux des intempéries en hivers. Et puis c’est quoi ces préjugés? je vous rappelle que les noires ne sont pas les seules à avoir recours aux rajouts.

    • hello (3 Commentaires)

      porter des faux cheveux, c’est cacher ses vrai cheveux, mettre du fond de teint tous les jour c’est cacher sa propre peau tous les jours, garder c’est cheveux naturels au moins une fois ou deux c’est dire stop je les laisse respirer, mes cheveux ont le droit d’être respecté et non etouffé chaque jour par un artifice vulgaire qui devient sale et poisseux au bout de trois jours. rester soi même c-a-d soi et sans artifices c’est dire merde, les autres n’ont cas accepté moi et mes petits défauts qui me font moi et pas une autre, je prend mon temps pour m’occuper de moi car une femme pour moi c’est une fleur qui se déploie petit à petit timidement d’abord pour fleurir mieux ensuite, etre naturelle c’est prendre le temps de s’occuper de soi je sais que beaucoup de femme noire ne l’ont pas ce temps mais si vous l’avez je vous conseil de prendre soin de vous de vos propres cheveux et votre propre peau parce que c’est hyper agréable et parce que les garçons aiment les filles naturel, et même si ils préférent les filles aux faux cheveux, devons nous menez notre vie selon ce que pensent les garçon, je pensent que l’on vit essentiellement pour nous même et vivre pour soi même c’est prendre soin de soi même et de tout qui fait notre soi. et donc l’intégrité de notre physique donc aussi bien nos pauvre petits cheveux tout choux ^^ qui souffrent d’être tiraillés par des produits, des nates trop sérrés etc.. moi je dis soyons gentils avec nous même!

  12. Alan (1 Commentaires)

    Moi j’adore les ff et niafou,je surkif les,ryahnata traore……aucune ne me fait vibrer commez elles….moi jaime ke ca ,ya ke des jaloux de la femme noire ki peu tailler 44 et etrr bandante en mini…un israelien ki kif les ff,adore la niafou et ki se marira avec une pure,beyonce coulibaly

  13. hello (3 Commentaires)

    je vais tenter de donner mon avis, je ne suis pas très calée en argumentation mais je vais tenter d’émettre mon avis:

    Tout d’abord je pense que quand c’est les blancs qui font de l’auto-dérision ça passe « crème » parce que les blancs n’ont pas le même le contexte historique et actuelle que les noirs, de nos jours vous êtres censé savoir que la condition de l’homme et de la femme noir ont certes énormément évolué c’est sure mais elles restent malheureusement dans de nombreux pays sur un fil très tendue: pauvreté,famine,maladie, ou pauvreté dites « social » dans les pays développés.Rajoutons à cela les fantômes qui nous rappel ce fameux passé de colonisation esclavage et de ségrégation dans de nombreux pays dont je ne citerais pas pour ne pas soulever d’autres débats plus complexe. La finalité la voilà une image peu positive de la « race » noir désolé d’utiliser ce mot, don’t panik, par le mot « race » je n’entends pas la signification à laquelle bon nombre de gens pensent, je parle de « race » pour globaliser les deux genres : l’image de l’homme et la femme noire dans sa globalité. désolé pour l’usage de ce mot mais dans certaines situation je le trouve pratique.

    Alors la question que je me pose est : est-ce le bon moment pour rire de soi, faire de l’auto-dérision quand on assiste à un incendie, certes cet incendie ne se passe pas devant nos yeux mais il est réel on le voit au travers des médias.Est-ce le moment opportaint pour jouer de l’humour sachant ce qu’il se trame pour nos frères noire au de-la de nos frontières. Est-ce une bonne idée de se moquer de nos soeurs qui tentent tant bien mal de garder leur dignité, d’essayer de rester coquette bien qu’elles galèrent boulot métro dodo,salaire minime pour pouvoir s’offrir une coupe chez le coiffeur tous les samedis, à ajouter à cela les médias qui véhicule un diktat de la beauté presque impraticable déjà pour les fille non-noire et juste impraticable pour les femme noires,(cheveux souple brillant et lisse, teint blanc ou mat uniforme, ou au pire chocolat mais noire quasi proscrit, traits lisse et fins et j’en passe)
    Les juifs pratiquent l’autodérision actuellement, le faisait-il durant la période de première et seconde guerre mondiale, quand des millions de personne etaient déportés, je ne le sais pas, tout ce que je sais c’est qu’actuellement des millions de noire africains ou autres subissent de plein fouet, la famine la maladie et la pauvreté, et mois personnelement ça me donne une douleur au fond de mon coeur et cela m’empêcherais pour ma part de poster ce genre d’articles, car certes nous pouvons tenir ce genre de propos dans les discussions de comptoir au bar de la rue d’en face ou chez la copine du coin tiens pourquoi pas, mais dire ce genre de chose sur les filles noires dans un articles posté sur la toile spécialement conçut pour les critiquer sans vergogne, je trouve cela profondément décevant surtout quand ça vient d’une femme noire bon vous me diriez c’est le principe de l’auto-dérision mais je pense très sincèrement que votre article est intéressant et pour le moins surprenant mais je pense qu’e la situation actuelle n’est pas vraiment propice à l’auto-dérision.

  14. Kemkem (24 Commentaires)

    Les Niafous m’ont tué mwa ahahahahah…Woooooooooooyoyoy ahahahahahahah…

    Par contre, les Bobarabas…(*_*)
    __/ \__
    8==========D
    / \

  15. Rasha (1 Commentaires)

    salut!!! je suis stagiaire dans une magazine et j’ai choisie de parler du phénomène Nappy et j’aimerais savoir en fait est ce qu’il peut s’apparenter aussi au fait de s’haibller avec des tissus africains

  16. Kara (2 Commentaires)

    Salut,
    Ton article est très pertinent car il ne parle pas QUE des Fatou Flinguées, Niafou et Beyoncé Coulibaly..
    Tu parles aussi du CLICHE de la femme noire quelconque qui a les cheveux défrisés plat, zéro style, habillée en gris, marron ou noire, bref transparente.
    Tu parles aussi des Nappy ET des fashionistas car certaines nappys ont un style plus afrocentriste (boucle d’oreille bois, boubou stylisée,…) alors que certaines fashionistas ont UN style, se sentent obligée de porté du rouge à lèvres fluo.
    Bref, j’ai bien compris que tu forçais le trait mais je trouve au fond très réaliste Celles qui y voient de la méchanceté et bien « Il n’y a que la vérité qui blesse ».

  17. Adja (1 Commentaires)

    DSL mais cette article c’est vraiment de la merde . On la classe ou la femme noire qui a des ambitins et qui se respecte , celle qui a envie de réussir et qui a de l’ambition. donc quand on est noir on faut rien .pour être bien il faut une star c’ést ca . tu les classe ou les filles comme rama yade , rougui dia , michelle obama , oprah et j’en passe pas .
    c’est vrai pas cool il faudra conseiller les femmes noires mais pas les descendre comme ca et toi tu te classe ou ? article vraiment inutile.

  18. mayele (2 Commentaires)

    J’ai un doute quant à la visée de cet article: est-il fait pour « piquer » et réveiller les consciences, où est-ce juste de l’humour bête et méchant?

    Faire un constat est une chose mais fustiger voire stigmatiser une communaute en est une autre…
    Pour que l’auteure de ces écrits soit aussi virulente sur toute une communauté, signifie qu’elle éprouve un certain rejet de sa propre identité, pour ne pas dire un énorme complexe…De plus, en tant que femme noire aux cheveux crépus, je n’ai eu aucune difficulté à trouver un poste à responsabilité parée de mon look « nappy » ne vous en déplaise… tout est une question d’assurance et de crédibilité…donc ce que vous soulevez est de la pure bêtise: rapporter son échec à une simple question capillaire démontre un niveau de bêtise et de complexe tres profond.

    Il est révolu le temps où il fallait se travestir pour trouver un job. Je pense que sur cette question, le blanc a évolué bcp plus rapidement que vous.

    Les clichés qui sont dépeints ici ne me sont guères familiers, par conséquent, je les claisseraient dans le lot des épiphénomènes. Ils sont certainement visibles dans quelques petites banlieues de France mais, rapporté à tout un pays qu’est ce que cela représente sur toute une communauté? Pour en observer la redondance, il faut vraiment être soi-même issue du cliché qui voudrait que tous les noirs vivent dans des cités HLM au crochet de l’état et je rajouterai même: « et créent des blogs pour cracher leur venin et exprimer leur complexe le plus profond: celui d’être noir… »

  19. Habib (1 Commentaires)

    tes un vrai rigolo toi!!!

  20. micha (2 Commentaires)

    hahaha! ton article ma tué << il faut agonisé pour etre belle ca ma dead et vive les nappy!

  21. Cristina (4 Commentaires)

    On dit toujours que « le pire ennemi du noir c’est le noir »!
    Qui est le mieux capable de dénigrer et de rabaisser le noir que le noir?
    Triste que citation est toujours rendue vrai par de tels articles,et c’est bien pour ça que la communauté noire est divisée…

  22. blab (2 Commentaires)

    Beaucoup de BlaBlack . com mes frères et soeurs

  23. femme noire (6 Commentaires)

    Mais pourquoi dénigres-tu publiquement les femmes noires , ce n’est pas constructifs, quel est ton but dans tout ça. Peur que les AUTRES t’identifient à elle je suppose, mais aller leur taper dessus et être aussi dénigrant n’aidera en rien. C’est triste .

  24. […] cet article sur les différents « clichés » de femmes noires, encore cette phrase « Des poncifs aussi longs que les tissages des protagonistes » écrite par […]

  25. Carole (1 Commentaires)

    Bonjour,

    Je suis Carole, noire, cheveux crépus naturels (« nappy » selon votre typologie, donc). J’ai vécu dans 4 pays (Espagne, Belgique, Royaume-Uni puis France), pour être embauchée à un poste junior dans le marketing deux mois après mon master en France.

    Jamais eu le moindre problème, ni en termes de potentiel de séduction (blancs, noirs, indiens…), ni en terme de carrière, ni en termes relationnels (je suis pour l’instant la seule non-européenne de toute la boîte).

    Je viens d’être promue à un poste de cadre après deux ans d’expérience, dans la même boîte. Je m’habille et me maquille et me coiffe bien comme je veux : cheveux lâchés (crépus je rappelle), en chignon, 95% de l’année, perruques pour les cocktails parfois ou les rdv clients, pour ne pas me les abîmer à cause des lissages, maquillage léger ou plus soutenu selon mon humeur du matin.

    Que des compliments, ou au pire, de l’indifférence, quand je suis « casual ».

    Mais continuez à vous mettre des barrières !!!!!!!!!!!!!!!!!

    Vous êtes tout simplement fous !

Répondre

Déjà membre? Se connecter avant de commenter.

Pas encore membre? Pourquoi ne pas vous inscrire afin de vous joindre à d'autres et mieux participer aux discussions sur AngazaMag (facultatif).

Rejoignez la communauté Angazamag

Participez à l’aventure Angazamag

Les mieux notés

Galerie photo

Videos

TOP CONTRIBUTEURS CE MOIS

thomson
1 comment
theo
1 comment
1 comment
mickael prevost
1 comment
Connexion | Conçu par Neo |