Mesdames, La clé d’une relation heureuse : apprenez à tolérer l’infidélité de votre homme!

homme-infidele

C’est du moins, l’affirmation mise en avant par le sociologue anglais Dr Eric Anderson, auteur du livre The Monogamy Gap: Men, Love, and the Reality of Cheating. Le Huffington Post a mené une entrevue en ligne avec le Dr Anderson, que vous pouvez lire dans son intégralité en anglais ici: Pourquoi les hommes ont besoin de tricher .

Le Dr Anderson soutient que la monogamie n’est pas un penchant naturel pour la plupart des gens, surtout les hommes. Selon lui, et je partage son opinion, la plupart des hommes peuvent aisément coucher avec diverses femmes sans développer d’attachement émotionnel significatif avec ces dernières. Ainsi donc, les hommes ont autant l’envie irrésistible de regarder d’autre femmes que les femmes de faire du shopping. Bien que cela ne soit pas le cas de tous les hommes, certains hommes bien qu’engagés, ont tout simplement envie de sexe sans aucune ‘intention de développer une quelconque connexion au-delà du physique. Ce qu’il appelle la « Sexualité récréative ». Le Huffington Post écrit:

Dr Anderson se demande pourquoi nous stigmatisons quelqu’un qui a une aventure plus que les couples qui divorcent (et détruisent un mariage riche en histoire et en amour, bouleversent la vie de leurs enfants) juste à cause d’une histoire de  sexe.

Que vous considériez la monogamie chez les hommes ou les femmes naturelle ou non, je pense que nous pouvons tous convenir que la monogamie est un choix. Et par conséquent, il en est de même pour l’infidélité. Cependant, la théorie du Dr Anderson est que si vous choisissez de tricher sexuellement, mais pas émotionnellement, cela ne devrait pas être la seule justification pour mettre fin à une relation par ailleurs heureuse et réussie. Comme la plupart des hommes ne peuvent pas avoir le meilleur des deux mondes, ils choisissent la voie égoïste – tricher physiquement, tout en restant fidèle émotionnellement. Observant ce phénomène, le Dr Anderson a cherché à comprendre pourquoi des hommes infidèles de nature (ou par habitude)  choisissent quand même des relations monogames. Une citation de l’article:

Tricher, cependant, sert les hommes plutôt bien. Une aventure secrète leur permet de conserver leur relation et l’intimité émotionnelle intacte; et même s’ils se font attraper c’est beaucoup plus facile d’admettre qu’ils n’avaient aucune intention de s’attacher à quelqu’un d’autre.

Le Dr prétend que les hommes, même les hommes infidèles, veulent un engagement émotionnel. C’est avec l’engagement physique qu’ils se battent, car les hommes sont naturellement conçus pour vouloir du sexe avec un grand nombre de femmes. Par exemple, son étude statistique auprès de 120 jeunes hommes a montré que plaisir sexuel monogame plonge abruptement après seulement deux ans. Cela signifie qu’il faut 730 jours à peine à un homme pour se lasser du sexe avec la même femme. En résumé:

Si les hommes trichent et mentent  la plupart du temps, c’est parce qu’ils savent que s’ils demandent à leur copine la permission d’avoir des relations sexuelles récréatives avec d’autres: 1) elle leur sera refusée  2) après le refus, ils seront soumis quotidiennement à un examen quasi policier accru dans la relation ; 3) ils seront stigmatisé comme immoraux et indignes de confiance; et cela pourrait probablement mener à la rupture. Ainsi, l’honnêteté exigée par les femmes ne répond pas aux désirs  des hommes d’avoir à la fois un partenaire à long terme et du sexe récréatif avec d’autres.

La façon dont les hommes voient l’infidélité c’est : triche ou ne triche pas; mais dire à sa partenaire qu’on a envie du sexe en dehors de la relation ou raconter à sa partenaire qu’on a  effectivement triché, est considéré comme un moyen infaillible de créer la rupture dans une relation. Même lorsque les hommes trichent occasionnellement pour du sexe récréatif  ils aiment leur partenaires (attention! on ne parle pas d’avoir une maîtresse). S’ils ne le faisaient pas, ils rompraient avec elles.

John Legend, qui n’est pas sociologue l’a également bien expliqué dans sa chanson Number One , où il chantonne les paroles romantiques suivantes, “You can’t say I don’t love you, Just because I cheat on you, Cuz you can’t see all I do, To keep you from knowing the things I do, Like erase my phone, And keep it out of town, I keep it strapped up when I sleep around.” (Tu ne peux pas dire que je ne t’aime pas simplement parce que je t’ai triché, Parce que tu ne peux pas voir tout ce que je fais pour vous empêcher de savoir ce que je fais, Comme effacer mon téléphone, et la garder hors de la ville, je la garde à l’écart quand je couche ailleurs).

En tant qu’homme, la seule chose que je trouve choquante à propos des théories du Dr Anderson (et John Legend) sur la monogamie est le fait qu’ils sont si précis. Ils ont correctement expliqué comment les hommes infidèles justifient leurs actions, mais cela ne signifie pas que les actions des hommes infidèles doivent être défendue … ou faudrait-il?

Finalement, la clé d’une relation réussie n’est-elle pas finalement la nécessité de la mise en œuvre de la politique du « Don’t ask, Don’t Tell » ? Est ce que la tricherie émotionnelle (avoir une maîtresse) et la tricherie physique (un flirt passager / du sexe récréatif) se valent ? Est tromper c’est tromper, quel que soit la façon dont ça se produit? En supposant que vous ne pourrez jamais le découvrir, voulez vous toujours savoir si votre partenaire a été infidèle, que ce soit physiquement ou émotionnellement? Est-il devenu utopique de s’attendre à ce que les hommes (ou femmes) de notre génération restent monogames et fidèles à vie?

The Bastard

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sans jamais oser demander et toutes les conneries auxquelles vous pensez et que vous n'osez pas dire tout haut, moi je les dis. PS : J'aime parler de filles, de relations et de sexe.

2 pensées sur “Mesdames, La clé d’une relation heureuse : apprenez à tolérer l’infidélité de votre homme!

  • 10 mars 2013 à 21 h 23 min
    Permalink

    Tromper, c’est tromper. Le pire n’est pas d’avoir une relation sexuelle, en dehors de son couple…C’est le mensonge, et je pense que beaucoup seront d’accord…
    Passons sur le fait que les femmes sont tout aussi capables de ne pas s’impliquer optionnellement, et pourraient aussi « tricher »…Si des hommes sentent qu’ils ne seront pas fidèles charnellement, qu’ils ne prétendent pas l’être, et cherchent un compagne qui le permette. Une fausse relation où on se ment l’un l’autre ne vaut pas la peine en mon sens. Monogamie ou pas, il faut respecter son partenaire et ne pas trahir son engagement…

    Répondre
    • 22 mars 2013 à 22 h 00 min
      Permalink

      Je suis entièrement d’accord.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *