Cinq astuces utilisées par les hommes pour mettre fin à une relation

Posté par le 23 avril 2012. inséré dans A la Une, Sex & Love.

Les gens ont des règles étranges en matière de ruptures: On ne peut pas rompre avec quelqu’un dans les 72 heures qui suivent une relation sexuelle, 7 jours avant ou après son anniversaire, la veille de la St Valentin, par texto, en hiver, au printemps, ou en été. Compte tenu de toutes ces règles, on ne peut techniquement rompre avec quelqu’un, que le jeudi et en Septembre. Mais stop aux excuses à deux balles quoi!

Soyons clairs, les ruptures ne sont jamais faciles, mais ils sont un mal nécessaire. Si ne donnez pas 110% de vous même dans une relation, alors vous rendez à vous-même et à votre partenaire un mauvais service en restant ensemble. Alors, quand on réalise qu’on n’est plus assez motivés, comment le faire comprendre à l’autre ?

J’ai remarqué que nous hommes employons généralement cinq techniques pour rompre avec une fille. Je vais énumérer ces cinq techniques dans la suite, et par ordre de difficulté, de la plus facile à la plus difficile. Et j’espère mesdemoiselles vous donner également un aperçu des raisons pour lesquelles ce mec que vous avez connu par le passé a pu choisir une méthode particulière avec vous.

1. Le David Copperfield : il disparaît sans crier gare.

Je commence par la plus simple des méthodes. La technique « David Copperfierld » du nom du célèbre magicien, est la plus simple car tout ce qu’on a à faire ici c’est de disparaitre (au propre comme au figuré). On n’a pas à s’expliquer. Pas de discussions difficiles et genantes. On n’a même pas réfléchir à trouver une bonne raison. Cette technique, les mecs la réservent aux femmes dont ils n’en ont rien à cirer : coups d’un soir, plans culs, maitresses passagères. Elle peut également être utilisé avec des femmes dont on est convaincu qu’il y a peu de chance de recroiser son chemin un jour (ou au moins les 6 prochains mois),  du genre : la fille qui habite à 900km, l’inconnue du night club, la meuf rencontrée en vacances,  lors d’un mariage ou d’un anniversaire, l’amie d’amis d’amis d’amis qui n’évolue pas dans les mêmes cercles que nous, etc. Vous pouvez être en désaccord et trouver ça dégueulasse, mais c’est comme ça!  Le mec a décidé que vous ne valez pas la peine d’un message de rupture. C’est l’attitude la plus basse et irrespectueuse qu’un mec puisse avoir envers une femme, et c’est malheureusement aussi celle qu’on voit tous les jours. Notamment envers les femmes qu’on n’a pas trop « galéré » à avoir.

2. L’illusionniste: il reste juste pour la forme.

Plutôt que de rompre formellement, l’illusioniste se retire lentement de la relation mentalement, physiquement et émotionnellement. En mode illusioniste, on veut se casser, mais on n’a pas assez de couilles pour mettre fin à la relation. Au lieu de cela, on laisse le couple agoniser, on permet à relation de mourir d’une mort lente et douloureuse. Il y aura pas de coup fatal…si oui, peut être très tard. Si le mec finit par rompre, il se pourrait vous l’appreniez soit par un texto-surprise ou via une mise à jour surprise du statut Facebook. C’est lâche! Mais qui a dit que tous les hommes avaient du courage? En fait, ce que le mec illusioniste veut vraiment c’est que ce soit vous qui rompiez avec lui. Toutefois, si vous aussi êtes trop faible ou trop amoureuse de lui têtu pour accepter que c’est fini entre vous deux, votre relation peut perdurer éternellement sur cette excuse pathétique.

3. Le Tiger Woods: on triche et ment impunément.

La tromperie est plus facile que la fidélité. Le Tiger Woods non seulement n’a pas le courage de rompre, mais ne vous respecte pas assez pour rester fidèle. C’est, de loin le pire car en plus de jouer l’illusionniste, il vous ment en vous regardant droit dans les yeux.  Un mec en mode « tiger wood » vous met en danger émotionnellement, physiquement et mentalement à cause de ses propres vues égoïstes. Dans son esprit, l’équation est simple et sera toujours : Moi > Toi.

4. Le mec gentil: vous l’aimez, presque autant que vous le haïssez.

Vous le haïssez parce qu’il se sert de vous de la plus belle façon possible et vous ne pouvez pas faire grand chose contre. Vous l’aimez vous êtes amoureuse. Il le sait. Vous le savez. La plupart des femmes préfèrent cet type de rupture, même si ce n’est pas la rupture dont elles ont besoin. En fait, c’est l’une des pires (pour les femmes j’entends!). Combien de femmes « tolèrent » que leur mec entretienne d’autres relations juste parce qu’elles préfèrent avoir un peu de lui que rien du tout? Ce que les femmes oublient, c’est le fait que ce mec gentil est intrinsèquement égoïste. Alors qu’il semble avoir votre intérêt à cœur, il place en réalité toujours son intérêt avant tout.

Des fois, il a juste tellement peur d’être étiqueté comme « le méchant » par vous, votre famille ou vos amis, qu’il vous induit en erreur, plutôt que d’accepter ce role. Quand il ne trompe pas physiquement, c’est pour éviter toute accusation qui pourrait venir de vous, et faciliter sa propre conscience. Cependant, il a mentalement et émotionnellement une longueur d’avance sur vous concernant la situation de votre couple. ce qui rends la transition plus facile pour lui, puisqu’il y est déjà préparé.

Même après une « rupture » formelle, il serait encore capable de d’avoir des relations sexuelles avec vous, d’être réceptif à toutes vos attentions. Bien sûr, vous vous dites que vous pouvez contrôler la situation, mais c’est faux. Il sait pertinement qu’à travers le sexe, et vos attentions, vous essayez juste de le garder ou tout au moins, à le faire revenir. Peu importe, il a encore des relations sexuelles avec vous simplement parce que ça l’arrange bien, et qu’il place ses intérêts avant les vôtre.

Il se nourrit de vos sacrifices émotionnels et physiques jusqu’à satiété, mais ne vous offre rien de substantiel en retour. Il vous laisse un sentiment de vide. Il est honnête avec vous, sans jamais dire la vérité crue. En fait, il ne ment pas (ou très peu), mais il vous dit juste ce que vous voulez entendre, au lieu de ce que vous avez besoin d’entendre. Par exemple, à la question de savoir s’il y a un avenir pour vous deux, il vous donnera une réponse ambiguë ou évasive du genre « on ne peux pas connaitre l’avenir » alors qu’il sait au fond de lui que la réponse est clairement « non ». Il se sert de vous comme un amuse-gueule entre ses relations « sérieuses » avec d’autres femmes, mais vous assure que son avenir est avec vous et que vous êtes « peut être » La bonne..parce qu’on ne sait jamais.

Il se sert de votre espoir pour vous garder paralysée et il utilise le fait que vous serez toujours là pour lui pour se propulser lui même en avant. Vous attendez de coté, souvent en vain, pendant qu’il donne cet amour que vous attendez à d’autres femmes…jusqu’à ce qu’un de ces femmes devient finalement sa femme. Même en couple avec une autre, il ya des chances qu’il continue à vous laisser croire qu’il peut y avoir un avenir pour vous deux…si les choses ne fonctionnent pas avec sa femme. Au fond de vous, vous savez pourtant tous les deux que ce jour ne viendra jamais parce que, malheureusement, vous n’avez jamais été rien de plus que son plan de secours.

5. L’homme-vrai : Il effectue l’acte le plus noble qui soit : Il vous dit la vérité.

Certains hommes ne seront jamais cet homme-vrai parce que c’est celui avec qui la rupture est la plus difficile. L’homme-vrai ne raconte pas de bobards à la femme. Il n’attend pas jusqu’à ce qu’il ait une relation de secours (ou de substitution). Il sait que vous valez plus qu’un sms lache, plus qu’une excuse pitoyable, plus qu’une trahison. Par respect, il choisit de vous dire en personne et en face. Il n’est pas cruel, mais il ne ment pas. S’il se rend compte que la relation n’évolue pas dans la direction que vous avez tous deux convenu, il vous le dit froidement. Les femmes détestent en général les mecs qui leur disent leurs quatre vérités sans les caresser dans le sens du poil.

La part la plus difficile est celle de la responsabilité. L’homme-vrai doit s’affirmer et mettre fin à la relation même si la femme pense qu’on peut encore la sauver. Surtout s’il sait dans son cœur que ce n’est pas vrai. Quand les choses deviennent émotionnellement tendues – et elles le sont toujours – il ne s’engage pas dans la même rhétorique blessante et humiliante qu’elle utilise envers lui. L’émotion, la fierté, et même la colère peuvent pousser la femme à provoquer, et chercher à susciter la même réaction de sa part. Il sait que, pour pouvoir avancer et tourner la page, elle pourrait avoir besoin de le haïr temporairement ou pour toujours…

Ses amis, par obligation, devront prendre son parti à elle, le faire passer pour le méchant, le fils de pute! L’homme-vrai ne cherchera pas à manipuler ses émotions pour sauver la face publiquement, comme le fais si bien le mec gentil… Il met son orgueil et son ego de côté, car il se rend compte qu’il ne s’agit pas de lui.

Même dans la rupture, un homme-vrai fait ce qui est mieux pour la femme, même si cela signifie mettre ses besoins à elle avant les siens. Il va la regarder dans ses yeux pleins de larmes et continuer à dire la vérité. S’il sait qu’il n’y a pas d’avenir pour la relation; quand elle demande, il répond «Non» et ne vacille pas. Il n’encourage pas de faux espoirs. L’homme-vrai se dit que même le fait qu’elle pourrait se contenter d’une part de lui plutôt que TOUT lui ne signifie pas qu’elle ne mérite pas un homme qui lui donnera son TOUT.

Le fardeau de l’homme-vrai est le plus difficile. Il est possible que la seule chosequ’il emporte pour se réconforter lui-même soit la reconnaissance qu’il ait dit la vérité. Après être resté fidèle à ses principe et dans la pratique au cours de leur relation, il devra recommencer tout à zéro et…seul.

C’est pourquoi la plupart des hommes n’usent jamais de cette dernière technique, préférant employer des combinaisons de ce qui précède, plutôt que d’assumer l’entière responsabilité d’être un homme-vrai. La plupart des mecs savent qu’être l’homme que la femme veut, c’est facile. Mais être l’homme dont elle a besoin, ça c’est difficile. Et à choisir entre la vraie-fausse rupture où on reste le mec gentil, ou la vraie et douloureuse rupture où on endosse le role du méchant, on choisit d’être le méchant, si c’est dans l’intérêt de la femme. Un homme-vrai homme reconnaît qu’elle mérite le bonheur, même s’il n’est pas l’homme qui devra l’inspirer.

Pour finir, messieurs, comment trouvez-vous ces catégories? Avez-vous utilisé ces stratégies avant? Pourquoi en avez-vous choisi une particulière? Y at-il d’autres que j’aurais zappé?

Et aux dames, avez-vous traité avec des hommes qui entrent dans ces catégories? Reconnaissant que la rupture jusqu’à n’est jamais facile, quel type d’homme préférez-vous avoir en face de vous au moment fatidique? Les femmes utilisent-elles ces mêmes méthodes pour rompre avec les hommes?

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sans jamais oser demander et toutes les conneries auxquelles vous pensez et que vous n'osez pas dire tout haut, moi je les dis. PS : J'aime parler de filles, de relations et de sexe.
AUTEUR: The Bastard
The Bastard a publié 48 articles sur Angazamag. Voir tous ses articles.
Le profil de The Bastard | Son blog | Twitter | Facebook

Abonnez-vous et Recevez chaque nouvel article par mail!

6 Commentaires pour “Cinq astuces utilisées par les hommes pour mettre fin à une relation”

  1. BoubalaJoe (110 Commentaires)

    @ The Bastard

    Bonjour,
    (ou Bonsoir )

    Sauf erreur de ma part, je ne crois pas que tu aies zappé une stratégie de rupture.Et, à mon sens, tu as bien fait de traiter le sujet avec humour, car il vaut mieux prendre du recul et regarder vers l’avenir avec optimisme après une rupture, malgré le caractère un tantinet incertain de l’avenir.

    Bon, reconnaissons néanmoins que si diverses stratégies sont utilisées par les hommes pour mettre fin à une relation, je crois que c’est surtout parce qu’il importe-pour ne pas blesser les femmes- de s’ajuster à leur personnalité.

    On sait tous qu’il y a – comme chez les hommes- des femmes fortes de caractère et d’autres qui le sont moins ou qui ne le sont pas ; et, par conséquent, la plupart des mecs préfèrent en tenir compte à juste titre, car sinon on tombe dans la méchanceté gratuite.

    Cela dit, The Bastard, au nombre des 5 stratégies, celle qui fait le moins mal, il me semble, est le cas n.1, celui du gars qui disparaît sans crier gare; car dans ce cas là, la fille s’attend plus ou moins à ce que le gars soit volage étant donné la frivolité de la relation.

    Le cas n. 2, celui de l’illusionniste, est le symbole de la lâcheté dont certains gars sont friands en cas de rupture amoureuse.

    Le cas du tricheur et menteur endurci ( n.3 ) me fait penser aux gars qui aiment jouer avec le feu tout en oubliant – ou feignant d’oublier- qu’il peut brûler dangereusement. En général, le temps joue contre eux, et de quelle manière !
    lorsque, comme pour Tiger Woods, la femme recouvre brusquement la vue !

    Absolument d’accord avec toi en ce qui concerne le cas n. 4, celui du mec gentil qui n’ose pas faire mal : c’est l’une des pires pour les femmes !

    Les mecs qui l’utilisent fonctionnent littéralement en saprophyte sentimental.

    Ils considèrent l’avenir moins pénible, plus favorable en se servant de la femme comme d’une roue de secours.Si elle a la naiveté de ne pas voir que le gars n’est pas du tout accroc, ne tient pas le moindrement à elle; eh bien, tant pis pour elle !

    En fait, ils appliquent la formule suivante:

    il vaut mieux être mal accompagné qu’être seul.

    Quand à l’homme vrai ( cas n. 5 ) qui met les pieds dans le plat en disant franchement la vérité, c’est non seulement l’option qui fait le plus souffrir les femmes; mais c’est également la plus inélégante, sinon la plus nocive.

    On peut y être favorable par soucis de vérité, mais je crois qu’il vaut mieux ne pas oublier l’intérêt du mensonge utile dont parle Platon dans la République, car une femme n’est pas un robot indéfiniment programmable.Ces gars-là ne veulent pas s’embarrasser de fioritures et se disent :

    -qu’elle le prenne bien ou pas, peu importe ! et tant mieux pour moi !

    The Bastard, en ce qui me concerne, j’ai réalisé qu’il valait mieux que je tienne à la fois compte de ma personnalité et de celle de la femmme. J’ai fini un jour par prendre conscience de l’importance de l’intelligence émotionnelle ( 1 ) en tant que facteur non négligeable pour une rupture tout en doigté et en douceur.

    En effet, à quoi bon faire mal inutilement ?

    Dans ce sens, il y en a qui recommandent à l’homme de se montrer indifférent aux attentions de la femme sans être irrespectueux afin que le temps puisse faire pianissimo son oeuvre thérapeutique.

    Bien à toi .

    (1) Daniel Goleman, L’ intelligence émotionnelle, Paris, Editions Robert Laffont,
    1997 ( 1995 ).

  2. KaledonN (4 Commentaires)

    J’ai eu affaire à un Tiger Wood

  3. Mister D. (1 Commentaires)

    Bonjours, je vous lis et j’aimerais mentionner qu’en générale, ce sont des choses bien véridique, Bien véridique pour l’homme et… pour la femme, bien évidemment. Si, bien sûr, on change quelques truc tel  »il reste avec vous pour avoir du sex » par  »elle reste avec vous parceque vous payez presque tout » et  »le mec gentil » par  »la crisse de folle » (où la fille cherche volontairement à dépasser les limites du gars, le poussant à rompre),

    Bon, maintenant j’aimerais faire un correctif. Vous dites  »l’homme-vrai ». J’ajouterai : Oui mais cela prend une femme. Pas une fille.
    Si l’homme-vrai décide de prendre le taureau par les cornes sans autre forme de procès, ne serait-il pas plus juste, alors, de parler  »d’homme-con »?

    Car l’homme vrai, il se fait plumer par la fillette, et pas qu’un peu.

    Elle lui enlève ses enfants.
    Elle lui enlève sa maison.
    Elle lui enlève sa voiture, ses meubles et tout le tralala.

    Et, dans certains cas (attention, ça arrive plus souvent qu’on le croit) , elle réussit à lui enlevé sa job, suite à toutes ces magnifique répercussion.

    Et en extrême, plus rare, l’homme-vrai peut même y perdre la vie. Si si, carrément, ne sous estimer pas la chose.

    Alors s’il vous plaît, le jugement facile, on repassera. Ne démoniser pas les autres forme de rupture et gardez toujours à l’esprit qu’après tout, c’est surtout du cas par cas.

    Bien à vous.

  4. Chrichri (1 Commentaires)

    Heu… étant une fille, je vous assure que la version n°1 est une véritable torture pour la femme qui ne comprend pas et qui va analyser la situation à n’en plus dormir pendant des mois (dans le meilleur des cas). Alors qu’un « je n’ai plus de sentiment pour toi » serait bien plus compréhensible pour une femme. Les femmes veulent comprendre les hommes et les non-dits sont malsains !

    BAV

    • Uri14 (1 Commentaires)

      Je. T assure que c est horrible. De subir ça. C est la plus difficile. On te laisse ds le doute. Le chagrin. Tu te remets complètement en question or c est pas toi le problème. Tu te poses 1000 et une question. Le mec il est lA tranquille. Sa vie avance quoi. Je ne le souhaite à aucune fille. Car c est trop horrible à vivre… Trop

  5. Pépé (1 Commentaires)

    Les catégories sont bien vues.
    En revanche, en tant que nana, je flippe un peu en voyant les commentaires.
    « celle qui fait le moins mal, il me semble, est le cas n.1 » AU SECOURS. C’est celle qui vous fait le moins mal à vous, ça c’est sûr!
    Sachez messieurs, que quelque que soit la nana ou la raison, la dernière solution est évidemment la mieux! Bien sûr ça demande un peu de courage et cela mène souvent au conflit (mais au final toutes les solutions y arrive un jour). Cela fera surement beaucoup de mal à votre compagne sur le coup, mais si vous savez tenir votre décision et exposez clairement vos raisons (peu importe si elle ne les trouve pas bonnes), et bien au moins elle saura, et elle passera plus vite à autre chose. Et plus tard, elle vous en sera peut être même reconnaissante.
    Et vous n’allez pas passer pour un connard, mais pour un mec qui sait ce qu’il veut (ou ne veut pas), et qui est réglo. Un homme quoi! Peut être un homme qu’elle va haïr au début, amis et famille compris, mais au moins elle saura à quoi s’en tenir et passera à autre chose!
    Une vraie rupture dans les règles sera oubliée rapidement et acceptée. Les autres resteront à travailler la nana un moment, et c’est pire que tout (et elle vous le fera payer certainement, notamment en essayant desesperement de vous recuperer).

Répondre

Déjà membre? Se connecter avant de commenter.

Pas encore membre? Pourquoi ne pas vous inscrire afin de vous joindre à d'autres et mieux participer aux discussions sur AngazaMag (facultatif).

Rejoignez la communauté Angazamag

Participez à l’aventure Angazamag

Les mieux notés

Galerie photo

Videos

TOP CONTRIBUTEURS CE MOIS

No commenters found.
Connexion | Conçu par Neo |