Amitié hommes-femmes : Les femmes ont ces raisons, que ni la raison ni la loi ne peuvent expliquer…

Posté par le 03 décembre 2011. inséré dans A la Une, Sex & Love.

J’ai en mémoire cette histoire qui hélas démontre à merveille la véracité de la fameuse théorie de l’échelle.

Un de mes proches amis Christian, célibataire à l’époque et débutant dans un nouvel environnement s’est assez rapidement trouvé attiré par Lucile, une charmante demoiselle de 21 ans tout comme lui à l’époque et qui suivait le même parcours dans la vie. Christian après de longues journées et semaines de discussion avec Lucile et voyant qu’une certaine complicité s’installait entre eux, se mit à croire légitimement qu’une relation amoureuse était envisageable. Tout en effet le laissait penser et Christian, un peu romantique dans l’âme ne pouvait s’empêcher de rêver à un avenir radieux aux côtés de Lucile.

C’est hélas une grave erreur qu’il commettait, il n’avait pas compris qu’il était déjà et qu’il allait continuer durant des mois à être le gigolo cérébral de Lucile. En effet, Christian ayant déclaré son attirance à Lucile, apprit que cette dernière était engagée dans une relation avec Steve. Elle lui confia de surcroît que cette relation ne marchait pas très bien et qu’il ne lui accordait pas autant de temps et d’amour qu’elle l’aurait souhaité. Christian donc, je voyais déjà prendre la place de Steve pour offrir à Lucile ce dont elle avait besoin. Grave erreur!

Pour faite suite à l’article aux femmes sur la façon de traiter les mecs, je vais maintenant dresser le portrait d’un fléau qui sévit chez les hommes. J’en ai aussi parlé de temps en temps dans mes articles, je parle de cette catégorie d’homme qui sont prêt à tout pour espérer un jour sortir avec la nana et qui en retour se font littéralement « exploiter » par celle-ci. Bien plus vicieux que des simples Nice Guys, je veux bien entendu parler du  « gigolo cérébral ». Et vous avez de la chance parce que j’étais le champion du monde toute catégorie confondu du gigolotisme cérébral pendant approximativement 10 ans de ma vie. Alors je sais de quoi je parle.

D’où viens le terme « Gigolo Célébral » déjà ?

En 1978, Woody Allen publia un livre « Gettin Even » et dans celui ci se trouvait « the Whore of Mensa » qui grosso modo raconte l’histoire d’un homme qui sortait avec des femmes stupides et qui se payait, à coté, des prostituées pour entretenir avec ces dernières des discussions intellectuelles. Et bien un gigolo cérébral c’est ça mais dans l’autre sens.

Certaines femmes ont besoins d’attention et de divertissement que leurs chéris ne peuvent pas fournir parce qu’ils sont ce qu’ils sont (c’est à dire dans les 3/4 du temps des gros « douchebags », des « bad boys », ou des « boloss » qui n’en ont rien à foutre de leur copine donc on va résumer ça sous l’appellation « gros con »). Alors plutôt que de les quitter et de trouver un homme qui correspondrait plus à leurs attentes (on a tendance à oublier que les nanas sont tout à fait logique), elles vont les conserver en partenaire sexuel et trouver d’autres hommes qui vont leur apporter tout ce qu’elles désirent sauf … du sexe.

En revanche, les gigolos cérébraux n’ont souvent qu’une seule envie, c’est de sortir avec ces nanas. Et ils sont persuadés que les divertir, leurs porter de l’attention et sécher leurs larmes (que c’est joliment dit) sont un moyen sûr de se rapprocher d’elle et d’atteindre leur but, le sexe ou la relation amoureuse.

Alors, il y a donc une spirale infernale où le gigolo cérébral va vouloir tout faire pour avancer vers son objectif sans jamais l’atteindre et se confronter à des situations ubuesques et tragiques pour lui du genre : Rester une heure au téléphone à remonter le moral de la nana parce que son mec est vraiment un crétin sans émotion pour terminer la conversation par « Faut que je te laisse, il vient de rentrer et il va me culbuter. Bisous ». Comme d’habitude, j’exagère mais comme d’habitude, un peu seulement.

Le problème ne vient pas tellement de la femme (et pour que je dise ça, c’est que ça doit être la vérité :p). Parce qu’en réalité, les femmes discernent leur ami de leur partenaire potentiel. Et le gigolo cérébral, montrant des caractéristiques d’un ami, ne peut pas être considéré comme un partenaire sexuel/amoureux. Pour elle, il n’y a donc aucune ambiguïté. Alors que le gigolo cérébral pense désespérément que rendre service à la fille et jouer les meilleurs amis sera la clé pour un jour sortir avec. Ceci est expliqué dans la théorie de l’échelle que je développerai un jour dans un article. Si je n’oublie pas.

Etes-vous un Gigolo Cérébral ?

Alors, comment savoir si vous êtes un gigolo cérébral? Le gigolo cérébral a souvent quelques caractéristiques :

  • Vous voulez sortir avec une femme qui sort déjà avec un homme ou qui a de multiple partenaire sexuel et uniquement sexuel. Et elle vous parle beaucoup de sa ou de ses relations.
  • Elle vous a déjà appelé son « confident », son « psychologue », son « frère », son « meilleur ami » ou autre qualificatif ridicule et tue l’amour.
  • Vous êtes très souvent ensemble. Vous vous voyez beaucoup et vous parlez souvent que ça soit par téléphone ou messagerie.
  • Elle vous raconte tous ses problèmes et elle se satisfait d’en pouvoir à parler à vous parce qu’elle ne peut pas en parler à son mec.
  • Elle est copain/calin avec vous. Mais sexuellement, c’est son mec qui s’en occupe.

Si vous vous reconnaissez sur plusieurs des traits exposés ci dessus, j’ai une mauvaise nouvelle pour vous. J’ai bien peur que vous soyez un gigolo cérébral.

Comment sortir de cette merde crise.

  • Passez moins de temps avec. Dans les cas extrêmes, un bon Freeze-out est préconisé.
  • Ne soyez plus là pour lui remonter le moral. Si elle vous fait la réflexion  »Mais à qui je vais me confier ???? » Dites-lui qu’elle a un mec pour ça. Et si elle répond « Mais tu sais bien qu’on peut rien lui dire à lui ! » Répondez lui qu’elle a qu’à être suffisamment intelligente pour trouver un mec qui sera capable de l’écouter. Concrètement, envoyez la promener.
  • Soyez également honnête sur vos attentions. Si vous voulez sortir/coucher avec, faites lui comprendre ou dites le c’est encore plus simple. En général, les nanas ne voient pas les « gigolos cérébraux » comme des hommes sexués. Je me rappelle la première fois où j’ai eu le déclic : J’étais allongé sur le lit d’une fille avec qui je voulais sortir et elle m’a sorti la phrase qui m’a achevé et que vous avez déjà du entendre : « Ce qui est bien avec toi c’est que je sais qu’il n’y aura jamais d’ambiguïté et qu’il ne se passera jamais rien entres nous. »Alors ce n’était pas la première fois que j’entendais cette phrase dans ce contexte (loin de là), mais la plupart du temps je me contentais de répondre « Ouais, c’est clair ». Et cette fois-ci c’était la première fois où j’ai répondu « Hum, non pas du tout, je suis un mec, t’es une nana. Alors, des choses il peut s’en passer ». Après ce soir là, on s’est (étrangement) distancé mais je n’étais plus son gigolo.
  • Ayez un comportement d’Alpha-Mâle quoi qu’il arrive. Alors pour rappel, prenez les décisions, sachez dire non, imposez-vous.
  • Utilisez quelques Smashing Boyfriend Technique. Histoire de « pwned » (comme disent les « gamers ») le copain de votre cible.
  • Utilisez des techniques de flirts sur votre cible. Comme le Push/pull et les negs. Soyez taquin.

Je pense que beaucoup de mecs  vont se reconnaître mais je pense surtout que beaucoup de femmes vont reconnaître des hommes parce que c’est réellement très courant. Elles sont persuadées que l’amitié homme-femme existe et même si j’ai du mal à l’admettre il se peut qu’une telle amitié existe (un soupçon). Mais dans la quasi totalité des cas à l’origine l’homme voulait plus avec la femme. Mais de là est née une lassitude, une prise de conscience ou … une autre nana et l’amitié devient une option. Quoi qu’il en soit le remède ultime pour sortir du gigolotisme, c’est de penser à vous et uniquement à vous…

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sans jamais oser demander et toutes les conneries auxquelles vous pensez et que vous n'osez pas dire tout haut, moi je les dis. PS : J'aime parler de filles, de relations et de sexe.
AUTEUR: The Bastard
The Bastard a publié 48 articles sur Angazamag. Voir tous ses articles.
Le profil de The Bastard | Son blog | Twitter | Facebook

Abonnez-vous et Recevez chaque nouvel article par mail!

1 Commentaire pour “Amitié hommes-femmes : Les femmes ont ces raisons, que ni la raison ni la loi ne peuvent expliquer…”

  1. gina la cap's (15 Commentaires)

    Le gigolo cérébral devrait être un must pour toutes filles qui se respectent. Si vous n’avez pas encore trouvé votre meilleur pote gay, le gigolo cérébral est un très bon produit de remplacement.

    Ce qui est littéralement fascinant avec ce genre de mec c’est que lors de votre rencontre, vous pouvez tout à fait le trouver terriblement beau, attirant et sexy mais après quelques après-midi « entre copines », le vent tourne et vous finissez par penser qu’il a autant de sex-appeal qu’une tranche de pain.

    Comme tu le déclares dans ton article, ces hommes sont responsables de leurs situations . Ils ne sont absolument pas entreprenants et se complaisent dans un rôle d’ami asexué, ce qui est là, le terreau le moins propice à faire éclôre une relation. Ils ont aussi cette façon bien à eux de dégouliner de gentillesse et de patience, ça frôle la dévotion et c’est d’un gnan gnan… mais d’un gnan gnan. Un véritable tue-l’amour ! Réveillez-vous les gars, aucune femme saine d’esprit n’a envie de sortir avec le duplicata de cet amoureux transi qui nous a collé toute l’année quand on avait 13 ans ! Un peu de nerf !

Répondre

Déjà membre? Se connecter avant de commenter.

Pas encore membre? Pourquoi ne pas vous inscrire afin de vous joindre à d'autres et mieux participer aux discussions sur AngazaMag (facultatif).

Rejoignez la communauté Angazamag

Participez à l’aventure Angazamag

Les mieux notés

Galerie photo

Videos

TOP CONTRIBUTEURS CE MOIS

No commenters found.
Connexion | Conçu par Neo |