USA : licenciée pour avoir répondu à des commentaires racistes sur ses cheveux naturels

Posté par le 18 août 2013. inséré dans A la Une, Amérique et Caraibes, News, Races et minorites.

Rhonda Lee

Rhonda Lee, présentatrice télé sur une chaîne locale filiale d’ABC de Shreveport en Louisiane, vient d’être licenciée pour avoir répondu à une remarque raciale postée par un fan de la page Facebook de la chaîne, concernant ses cheveux.

L’incident est d’autant plus qu’étrange qu’il y a de plus en plus de journalistes noires arborant leurs cheveux naturels sur le petit écran aux Etats-Unis. Renée Syler par exemple, co-animatrice afro américaine de l’émission « The Early Show » sur CBS News disait il y a quelques années, qu’elle trouvait que le retour au naturel des présentatrices afro-américaines est beaucoup plus accepté maintenant qu’il ne l’était au début de sa carrière. Alors, comment se fait-il que de telles choses puissent se produire encore aujourd’hui?

Renée Syler

L’incident qui a coûté à Rhonda Lee son poste

Le 1er octobre dernier, un téléspectateur nommé « Emmit Vascocu » publie sur la page Facebook de la chaine :

« La femme noire qui présente les infos est une très belle femme. Mais le seul truc qui me gène c’est qu’elle devrait porter une perruque ou laisser ses cheveux pousser un peu plus. Je ne sais pas si elle est atteinte d’un cancer mais ça ce n’est pas quelque chose  qu’on devrait voir à la télé. Même certains hommes ont des cheveux plus longs que ça. »

Le lendemain, Rhonda Lee répond sur la même page :

« Bonjour Emmit, je suis la « femme noire » à laquelle vous faîtes référence. Je suis désolée que vous n’aimiez pas mes cheveux naturels. Et non, je n’ai pas le cancer. Je suis une femme non-fumeur d’1,60 m, 55 kilos, je cours 40km chaque semaine, j’ai 37 ans et demi et je suis en parfaite santé.

Je suis très fière de mes origines afro-américaines ainsi que de mes cheveux. A titre informatif, nos cheveux ne poussent pas vers le bas. Ils poussent vers le haut. Beaucoup de femmes noires utilisent des défrisants pour ressembler aux européennes et c’est leur choix. Toutefois, dans mon cas, je n’ai pas trouvé ça nécessaire. Je suis très fière de ce que je suis et de ce que je représente. Sur terre, il y a des femmes de toutes les tailles, de tout poids et ayant des beautés différentes. En montrant aux petites filles qui me regardent que je suis à l’aise avec la couleur de peau et les cheveux que Dieu m’a donné, je contribue à rendre cette société meilleure. Mon apparence n’empêchera pas les petites filles (ainsi que les petits garçons) d’atteindre leurs buts dans la vie. Être américain ne signifie pas se conformer à une norme et j’espère que vous pouvez comprendre ça.

Je vous remercie de votre commentaire, passez un agréable week-end et merci de votre fidélité à notre chaine. »

Je trouve que Rhonda Lee a répondu correctement, on ne devrait pas renvoyer une personne parce qu’elle a osé défendre ses origines et ses cheveux. Il faut dire que le commentaire est insultant, je ne pense pas que j’aurais pu répondre avec un tel sang-froid. Je trouve bizarre cette association « big chop = cancer », c’est une remarque qui montre l’étroitesse d’esprit.

« Emmit Vascocu » a répondu et a convenu que Rhonda Lee avait raison d’être fière de qui elle est. Il a également indiqué qu’il n’était pas raciste mais a tenu à ajouter que « dans ce monde, il faut respecter certains standard », « si vous étiez pauvre, seriez-vous venue à la télé vêtue en haillons?… »

Drôle d’argument!

Et ce n’est qu’un exemple de nombreux commentaires anti-Rhonda Lee et/ou à la limite du racisme présents sur la page Facebook de la chaîne, et auxquels la présentatrice a quelquefois répondu.

Rhonda Lee s’est exprimé dans les médias sur l’incident :  » J’ai envoyé une capture d’écran à mon patron par e-mail, disant que je n’ai aucun problème avec les commentaires contre moi, mais ce qui a été publié dernièrement…est juste raciste.  Je leur ai demandé de supprimer les messages irrespectueux et irréfléchis présents sur  la page Facebook. Je n’ai jamais reçu de réponses, j’ai juste été punie! A l’heure où je vous parle, les messages sont toujours là.

« J’ai eu plus de problèmes dans le sud que je n’ai eu nulle part depuis mes 25 ans de carrière. »

J’espère que cet incident ne va pas détruire la carrière de Rhonda Lee et je constate qu’en Louisiane certains spectateurs n’ont pas l’esprit ouvert.

***************** [MISE A JOUR]******************

Suite au buzz généré par l’incident, la direction de la chaîne déclaré dans un communiqué que le licenciement de Rhonda Lee n’était « pas dû à son apparence ou au fait de défendre son apparence », mais parce qu’elle a violé une politique de l’entreprise :

« Si des observations quelque peu outrageuses  sont postées par les téléspectateurs sur le site officiel de la station, il existe une procédure spécifique à suivre. Mme Rhonda Lee a reçu à plusieurs reprises des avertissements pour violation de cette procédure et son comportement a continué. Rhonda Lee n’a pas été licenciée à cause de son apparence ou parce qu’elle défendait son apparence. Elle a été licenciée pour avoir violé les procédures de l’entreprise. »

Dans une apparition sur CNN, Lee a dit qu’elle n’avait jamais vu cette politique. «  J’avais demandé à voir le règlement et la politique de la chaîne en matière de réseaux sociaux et  on m’avait dit qu’ »il n’y a rien d’écrit explicitement. »

Le directeur général de la chaîne George Sirven, a fourni à la presse la copie d’une note interne adressée au  personnel et datée du 30 août qui résumait la politique de la chaîne en matière de réseaux sociaux. Une copie de ladite note  a également été postée sur la page Facebook de la chaîne après l’incident et on peut y lire:

« Quand vous lisez des plaintes de téléspectateurs, il est préférable de ne pas répondre du tout. Répondre à ces plaintes est une situation très délicate et parfois une réponse de personne à personne sera la mauvaise réponse … si vous choisissez de répondre à ces plaintes, il n’y a qu’une seule bonne réponse: leur fournir les coordonnées de la chaîne et leur dire que nous serions heureux de parler avec eux de leurs préoccupations. Une fois de plus, c’est la seule réponse appropriée. »

Sauf que dans ce cas, on est en droit de se demander comment un média de ce type peut-elle ne pas avoir de véritable politique en matière de community management, et pourquoi laisse t-elle non seulement des propos irrespectueux envers une de ses employées sur sa page Facebook mais en plus choisi de la désavouer en la licenciant au lieu de prendre sa défense ?

Séverine. Martiniquaise de 25ans titulaire d'un baccalauréat littéraire et d'une licence en communication, elle est amoureuse des langues étrangères, de lecture, et passionnée par le Brésil. Elle blogue sur le quotidien des femmes noires de sa génération...
AUTEUR: c-verynn
c-verynn a publié 37 articles sur Angazamag. Voir tous ses articles.
Le profil de c-verynn | Son blog | Twitter | Facebook

Abonnez-vous et Recevez chaque nouvel article par mail!

1 Commentaire pour “USA : licenciée pour avoir répondu à des commentaires racistes sur ses cheveux naturels”

  1. Kemkem (24 Commentaires)

    Les Américains sont des racistes invétérés, ils ne peuvent pas dire que c’est la méconnaissance qu’il leur fait être racistes…Bref, si les Afro-Américains veulent retourner en Afrique, ils ont carte de blanche…oups carte noire, parce que les Etats-Unis ne leurs présage rien comme bel avenir.
    USA = Pays le plus Riche = mais pays le plus Merdique.

Répondre

Déjà membre? Se connecter avant de commenter.

Pas encore membre? Pourquoi ne pas vous inscrire afin de vous joindre à d'autres et mieux participer aux discussions sur AngazaMag (facultatif).

Rejoignez la communauté Angazamag

Participez à l’aventure Angazamag

Les mieux notés

Galerie photo

Videos

TOP CONTRIBUTEURS CE MOIS

2 commentaires
Thomas legros
1 comment
Emmanuelle
1 comment
Connexion | Conçu par Neo |