Manipulation de l’information : une ville angolaise en construction présentée comme ville fantôme

Posté par le 19 juillet 2012. inséré dans A la Une, Afrique, News.

Bonjour

Voici un exemple de Manipulation de l’information.

Voici une ville africaine de 500.000 habitants encore en construction, c’est en Angola.

C’est un chantier offert en échange de 2,8 milliards d’Euros de pétrole à la société publique chinoise Citic.

Comme en Occident, on prévoit que ce précédent va faire que les Gabonais, les Congolais, les Camerounais commencent à se poser la question de savoir ce qu’ils ont obtenu de concret en échange de leur pétrole donné à Total-Elf, durant 30-40 ans, même pas l’ombre d’une route bitumée, pas d’électricité etc…

On anticipe leurs questions, on ment sur les images qu’on fait passer pour une ville-fantôme, c’est-à-dire une ville construite par erreur de calculs et donc, où il manquent les habitants. On sert aux africains la haine facile contre la Chine, on leur fait raconter que la Chine ne fait pas de transfert de technologie, comme si Elf avait transféré la moindre technique d’exploration aux Gabonais, on dit que les chinois viennent avec tous leurs employés, comme si les cadres de nombreuses sociétés européennes en Afrique étaient des Africains etc…

Or observez bien cette vidéo, les ouvriers chinois sont encore sur le chantier. Il n’y a pas d’habitant parce que la construction n’est pas terminée et ça se voit. Cette vidéo nous enseigne qu’on nous a trop trompé et nous avons accepté l’idée selon laquelle notre destin et celui de notre peuple était de vivre et mourir dans les taudis.

Tenez les yeux bien ouverts et ne vous faites plus rouler dans la farine. Comme toute actualité, regarder les images et fermez le son de leurs commentaires mensongers.

http://www.youtube.com/watch?v=L9u8Qr_IUSc

Par Jean-Paul Pougala

Les articles publiés ici sont des articles rédigés pour Angazamag par des rédacteurs invités ou repris sur des autres sites web, avec l'aimable autorisation de leur auteur. La source et le nom de l'auteur sont indiqués en bas de l'article.
AUTEUR: Contributeur Invité
Contributeur Invité a publié 65 articles sur Angazamag. Voir tous ses articles.
Le profil de Contributeur Invité | Son blog | Twitter | Facebook

Abonnez-vous et Recevez chaque nouvel article par mail!

11 Commentaires pour “Manipulation de l’information : une ville angolaise en construction présentée comme ville fantôme”

  1. Telema (145 Commentaires)

    Article très intéressant.

    Les matières premières se raréfient, nous assistons à une véritable guerre de l’information entre ces porcs d’Européens et les Chinois qui croissent comme des rats, le ventre est l’Afrique chacun voulant s’arracher, dévorer un bout de ce continent déjà mutilé.

    Aux Africains de se retrousser les manches pour que les deals entre la Chine et l’Afrique soient bilatéraux et plus unilatéraux comme ce fut si souvent le cas avec les gorets.
    L’Afrique a cette chance extraordinaire : elle attire énormément d’investisseurs – et ses terres sont encore plus ou moins vierges de toute pollution -. Aux gouvernements africains de faire les bons choix.

  2. ToiTuCreuses (32 Commentaires)

    Porcs, gorets… hihihihihii c’est rigolo. Si les chinois bâtissent des villes pour les Africains, c’est uniquement pour remporter des marchés plus tard et être dans les petits papiers des dirigeants africains, et non pas parce qu’ils se sont soudain découverts bienfaiteurs de l’humanité. Quant à cette ville, elle n’est pas encore peuplée, et les chinois se moquent de savoir si elle le sera un jour ou non, ils ont pu la construire dans un lieu pas du tout approprié cela leur est égal. L’accord est passé et ils ont déjà récolté leurs intérêts. Ce continent sera toujours le dindon de la farce tant qu’il n’aura aucun moyen de pression, aucune force économique. C’est un gentil agneau perdu dans une meute de loup. Et si un loup s’avère être un jour un peu clément, c’est uniquement pour se tailler la part du lion dans un futur proche, ne vous leurrez pas.

  3. Telema (145 Commentaires)

    Les fantômes me font peur. Hihihi.

  4. Telema (145 Commentaires)

    «Si les chinois bâtissent des villes pour les Africains, c’est uniquement pour remporter des marchés plus tard et être dans les petits papiers des dirigeants africains, et non pas parce qu’ils se sont soudain découverts bienfaiteurs de l’humanité ».

    Le porc découvre ce qu’est un contrat. Je suis fière de toi, tu progresses.

    Investisseurs chinois —–> Immobilisations concrètes = Africains pouvant vivre dans des villes décentes.

    Porcs —–> On te pille et on te lance du riz du haut de nos avions = Africains obligés d’immigrer.

  5. Neo (110 Commentaires)

    En même temps, quiconque est déjà allé en Afrique le sait.

    Les africains lambda ont beaucoup plus de respect pour l’expatrié chinois qui se retrousse les manches et met les mains dans le cambouis à coté de ses ouvriers au lieu de vivre dans des palaces entouré de domestiques comme 99% des expatriés occidentaux.

  6. ToiTuCreuses (32 Commentaires)

    Parce que tu crois que tout est sous contrat, dans cette lutte d’influence sur le continent africain la plupart des accords sont tacites. De belles promesses et une surenchère de compétitivité par rapport aux concurrents directs ne se rédigent pas dans un contrat.

    « Porcs —–> On te pille et on te lance du riz du haut de nos avions = Africains obligés d’immigrer. »

    Vive les raccourcis ! Les pauvres veulent vivre chez les riches c’est la mécanique très simple de l’immigration, or l’occident n’est pas responsable de la pauvreté du continent africain. Je vois pas trop l’utilité de trouver un bouc émissaire à la situation de l’Afrique, à part rejeter sa part de responsabilité, cultiver la haine sans jamais cesser de regarder vers le passé. Le Mexique, qui est bien plus riche que les états africains, abreuve les Etats Unis de migrants, pourtant je ne crois pas qu’il aient été pillé. Bref, les européens servent de prétextes bien utiles pour cacher bien des maux africains …

    Quant à ton habitude de déverser un flot d’injures, d’offenses je ne vois pas ce que cela t’apporte, à part passer pour une haineuse hystérique derrière ton écran.
    Sache que tes invectives, excepté des enfants de bas âge, ne touchent pas grand monde et m’arrache même un petit sourire de temps en temps. Peut être que tu t’éclates en insultant chacun ses petites passions hein…

    Enfin… j’espère pour toi que tu ne vis pas dans cette immonde porcherie car attention on fera de toi une jolie grosse truie bien grasse !

  7. Telema (145 Commentaires)

    Grouik, grouik.

  8. Telema (145 Commentaires)

    Neo écoute Papa cochon : Blanc dit il faut acquiescer, blanc connaît mieux que toi Afrique. Blanc bon, jambon.

  9. Telema (145 Commentaires)

    Blanc peur pour Noirs afrikains, blanc vouloir bien de nous, blanc dit fé attention Jaune mangez-toi, Blanc aimez bocoup noir, c pk blanc prévien parske pr blanc Noir pa capable de comprendre economie, blanc aportez lumière sur nègre, blanc peut être peur pr matière première ou uranium au Niger ki sert à allumé son ordi quasi gratuitement, blanc si généreux, si bon pr son prochain. Moi prier pour toi.

    Grouik, grouik. ©

  10. ToiTuCreuses (32 Commentaires)

    Lourde la fille… heureusement ton cas est bien marginal.

    PS : Un ordinateur c’est loin d’être gratuit ou alors peut être que tu roules sur l’or, ce qui rendrait ton discours encore plus débile qu’il ne l’est déjà.

  11. BoubalaJoe (110 Commentaires)

    @ M. Jean-Paul Pougala

    Bonjour
    (ou Bonsoir ),

    ‘ Bassé ! ‘ Bassé ! ( approbation ). Di ‘ boti, Ta ! ( remerciement ) .

    Monsieur Pougala, votre article tire magistralement la sonnette d’alarme face aux nombreuses tentatives de manipulations médiatiques au service des puissances occidentales dont les gens sont victimes.

    Le feu Président gabonais, Omar Bongo Ondimba – paix à son âme – aimait à dire que le Gabon n’était pas la chasse gardée de la France en dépit des contrats de développement accordés aux Français.

    Il soulignait déjà en son temps, dans l’intérêt du Gabon, le soucis de se procurer une marge de manoeuvre vis-à-vis d’éventuels investissements venant d’autres pays occidentaux ou asiatiques.

    On peut dire que le présence grandissante des Chinois en Afrique noire plaide
    dans ce sens.

    A propos ! une anecdocte me revient à l’esprit. Lors d’une conversation à bâtons rompus avec un expatrié français à la retraite ( curiosité oblige ), celui-ci m’avait laissé entendre que si au début de son règne les Français avaient pu tirer avantage de l’inexpérience du Président Bongo; à mesure que le temps passait, il devenait tellement subtil qu’il était en mesure d’anticiper les coups fourrés des affairistes.

    D’où l’intérêt pour les Africains de se montrer très vigilants.

    Au vu de l’acharnement machiavélique des Occidentaux à diviser les Africains pour exploiter allègrement leurs richesses, je me demande vraiment ce que nos dirigeants attendent pour créer enfin les Etats-Unis d’Afrique !

    Bien à vous .

Répondre

Déjà membre? Se connecter avant de commenter.

Pas encore membre? Pourquoi ne pas vous inscrire afin de vous joindre à d'autres et mieux participer aux discussions sur AngazaMag (facultatif).

Rejoignez la communauté Angazamag

Participez à l’aventure Angazamag

Les mieux notés

Galerie photo

Videos

TOP CONTRIBUTEURS CE MOIS

No commenters found.
Connexion | Conçu par Neo |