La Femme africaine : bête de somme ou superwoman ?

Posté par le 25 juillet 2013. inséré dans A la Une, Afrique.

feministe afro

Il y a quelques années un article était paru sur la place de la femme africaine, qu’on décrit comme étant une bête de somme de l’Afrique, celle qui porte sur sa tête pied nus le développement de tout un continent sans aucunes reconnaissance de la part des hommes. Cet article donnait une description très péjorative de la femme africaine, et de la société africaine dans son ensemble, parce qu’il décrivait les hommes africains comme de gros fainéants qui ne vivent que des fruits du travail de leurs femmes. C’est ainsi qu’est définie la société traditionnelle africaine.  Les indépendances et la modernisation ou plutôt la « copie conforme de ce qui se fait dans les pays Occidentaux » a contribué grandement à l’émancipation des femmes.

Il est vrai que le développement des villes a sans doute contribué à l’émancipation des femmes, toutefois on ne peut réduire la femme africaine à une bête de somme aux pieds nus. On ne peut juger la société africaine en la regardant à travers les yeux de la société Occidentale. En effet les injustices dont sont victimes les femmes sont les mêmes partout. En Europe les femmes ont longtemps été considérés comme des mineures passant de l’autorité de leur père à celle du mari, sans compter le refus du droit de vote, celui de porter le pantalon et toujours aujourd’hui les nombreuses injustices visibles dans le monde du travail. Cependant, ce que les journalistes qui comparent les femmes africaines aux femmes Européennes ne disent pas  c’est que la révolution industrielle a contribué à l’émancipation des femmes. Avec la création des industries les femmes européennes ont abandonnés leurs travaux domestiques et laborieux pour des usines, car au fond ces femmes ont besoin de faire vivre leurs familles. Ainsi avec la création des entreprises et l’industrialisation des pays africains la femme africaine va peu à peu changer son mode de vie, et prendre la place qui est sienne dans la société.

On peut regretter qu’on ne parle de la femme qu’une fois par an, et de la femme africaine encore moins, ainsi on va parler de ces femmes qui font bouger le continent. On a parlé du printemps arabe mais on ne parle jamais de la révolution que mène les femmes africaines ces dernières années. Pourtant, le développement du continent africain ces dernières années se conjugue surtout au féminin.

La révolution est d’abord politique avec des personnalités comme Joyce Banda la présidente du Malawi, ou Nkosazana Dlamini-Zuma présidente de l’Union Africaine ou encore Eleni Gabre-Mardhin fondatrice de la bourse des matières premières d’Addis Abéba. Les femmes Africaines font la révolution dans tous les domaines, on peut même dire que c’est grâce à elle que l’Afrique a brillé ces dernières années, que ce soit les athlètes, les femmes milliardaires et les mécènes de l’art. La réussite de ces femmes permet aussi de lutter contre les préjugés qu’on a sur les hommes africains qualifiés de « machos », alors ce 21ème siècle africain s’écrit peut-être au féminin.

étudiante en médiation culturelle je souhaite partager avec tout le monde ma passion pour la culture et mon amour du continent africain.
AUTEUR: Hahn SIKI
Hahn SIKI a publié 9 articles sur Angazamag. Voir tous ses articles.
Le profil de Hahn SIKI | Son blog | Twitter | Facebook

Abonnez-vous et Recevez chaque nouvel article par mail!

Répondre

Déjà membre? Se connecter avant de commenter.

Pas encore membre? Pourquoi ne pas vous inscrire afin de vous joindre à d'autres et mieux participer aux discussions sur AngazaMag (facultatif).

Rejoignez la communauté Angazamag

Participez à l’aventure Angazamag

Les mieux notés

Galerie photo

Videos

TOP CONTRIBUTEURS CE MOIS

Logique
4 commentaires
Pfff
3 commentaires
Laura
1 comment
Jean
1 comment
1 comment
Cusmar
1 comment
Connexion | Conçu par Neo |