Coup de gueule contre la stigmatisation de l’homosexualité en Afrique

Posté par le 30 janvier 2011. inséré dans Afrique, Races et minorites, Sex & Love.

« L’homosexualité est une tare de la société blanche, qui ne s’applique pas aux Africains! » Robert Mugabé, président zimbabwéen.

Depuis quelques jours, une violente polémique alimente les débats sur l’homosexualité en Afrique. Au Cameroun, les 305 000 euros de financement, accordés début janvier par l’Union européenne à des associations de défense des droits des homosexuels , sont pour la majorité des Camerounais un scandale. Mercredi dernier, le porte-drapeau pour le droit des gays en Ouganda était assassiné à son domicile, à Kampala. David Kato, 43 ans, avait récemment été « dénoncé » par un magazine local antigay. Il dirigeait avec courage l’association « Smug » (Sexual minorities Uganda). Avec d’autres activistes, David Kato avait obtenu de la justice ougandaise une semaine auparavant l’interdiction de jeter en pâture dans la presse des noms d’homosexuels présumés. Au Cameroun, en Ouganda et comme dans de nombreux pays africains, l’homosexualité est toujours considérée par le commun des mortels comme une « maladie », un « fléau abominable » importé des pays occidentaux. Les pratiques homosexuelles sont toujours illégales dans 37 pays africains sur les 53; et dans les autres pays, même si elle n’est pas condamné officiellement, elle n’en demeure pas moins stigmatisée. Par conséquent, très peu d’africains aujourd’hui peuvent se déclarer ouvertement gays, par peur du rejet ou même de subir des répressions allant des peines d’emprisonnements aux menaces de mort.

Et pourtant, c’est inévitable…

Un peu d’histoire et de culture ne feraient pas de mal à certains. Même dans les pays développés, ce n’est que tout récemment qu’on est passé de la répression à la tolérance vis à vis des homosexuels. Il a fallu 38 ans au Royaume Uni pour passer de la dépénalisation de l’homosexualité en 1967 à la protection de ceux-çi à travers les lois condamnant l’homophobie. De même, en France, L’Ancien Régime considérait l’homosexualité et la sodomie comme des crimes religieux, une perversion de la nature créée par Dieu. Ces « crimes » pouvait être passible de tortures ou/et de la peine de mort. La Révolution Française supprima cette discrimination légale avec l’abolition de la pénalisation de la sodomie en 1791, et ce n’est qu’en 1982 que l’homosexualité est officiellement dépénalisée.

(cliquer sur l'image pour agrandir)

Et en Afrique alors? Je pense que l’Afrique va vers le même processus : une visibilité croissante des homosexuels = une attention accrue =une répression accrue = éventuellement une acceptation? Tout ceci en tout cas constitue ce que j’appelle…

…Un faux débat.

C’est etonnant comment nous les africains parlons sytématiquement « d’abominantion » au sujet de l’homosexualité ; mais quand il s’agit des meutres, des viols de mineurs en RDC, des jeunes qui meurent de faim et multiples abus des gouvernements corrompus, personne n’est JAMAIS épouvanté. Quel lavage de cerveau avons nous donc reçu pour ne pas reconnaître les véritables abjection et oser défendre les libertés individuelles. Les orientations sexuelles des individus tout comme la religion relèvent de la sphère privé et même si on ne les partage pas, on ne peux pas se permettre de juger les autres dessus. Certains d’entre nous ont encore beaucoup de chemin à faire en matière de tolérance…

I'm just a African Entrepreneur, Economist & Businessman. My personal mission statement: build an empire, aspire to inspire, leave a legacy, and change the world.
AUTEUR: Neo
Neo a publié 145 articles sur Angazamag. Voir tous ses articles.
Le profil de Neo | Son blog | Twitter | Facebook

Abonnez-vous et Recevez chaque nouvel article par mail!

10 Commentaires pour “Coup de gueule contre la stigmatisation de l’homosexualité en Afrique”

  1. Pierre-Yvan (7 Commentaires)

    Nathalie, on peut être d’accord avec toi sur certains points. Il est vrai que l’homosexualité n’est en rien une bénédiction pour le peuple africain. Il a tant souffert et doit se construire un avenir, se trouver des héros pour les générations à venir,car ce sont nous et nos enfants qui sortiront l’Afrique de la « merde ». Je rajouterais que l’homosexualité est une « chose » importé par l’occident. Mais je ne serais pas aussi virulent que toi dans mes propos. S’il y a un point où l’Afrique doit progresser, c’est ce qu’on appelle les droits de l’homme. Avant d’assassiner des leaders comme David Kato (car s’en est un), ne devrions nous pas nous indigner contre des gouvernements qui nous affament et nous appauvrissent, contre des génocides, contre des guerres civiles ethniques?
    L’homosexualité est une (r)évolution de la société (pas de l’homme!) que nous devrons accepter au nom des droits de l’homme, comme ils ont acceptés l’homme noir en occident.

  2. Mariama (7 Commentaires)

    Je suis totalement d’accord avec cet article ! C’est un sujet tabou, en plus on dirait que c’est un crime d’etre homosexuel.

  3. nina (6 Commentaires)

    moi particulierement je continue de penser que c’est une abomination peu importe ce que les articles diront etc…avant je n’en avais pas vraiment cotoye et je me demandais comment je reagirais.aujourd’hui apres avoir cotoye un confrere homosexuel je me dis  »oh que oui je ne suis pas d’accord avec son style de vie et pense qu’il va a la derive » mais je l’apprecie pour sa personnalite.Ca fait de moi une tolerante mais sans pour autant accepter son mode de vie.je pars du principe que je dois apprendre a connaitre la personne mais sans que ca ne change ce que je pense de son mode de vie.et c’est aussi mon droit de ne pas vouloir qu’un de mes proches le soit mais si cela arrive je vais juste essayer de ne pas le juger et d’apprecier sa compagnie.

  4. Telema (145 Commentaires)

    J’en ai marre ! J’en ai marre de ces Nègres qui lèchent les fesses de ces progressistes Occidentaux, les mêmes qui se réclament des Lumières Diaboliques qui mirent à feu et à sang l’Afrique et les Amériques à coup d’arguments scientifiques qu’ils disaient rationnels. J’en ai marre des ces Nègres qui veulent exporter la philomythomanie indigeste des Lumières et les Droits l’Homme qui sont les legs d’une révolution sanglante en France – demandez aux Vendéens et autres – à coup de pompe ils veulent que l’on tolère les sodomites et les pires ignominies au nom du Progrès. Vive l’Afrique Traditionaliste celle de l’âge d’or du continent, l’Amour Vrai d’un homme et d’une femme.

    Phoque. L’homosexualité n’a pas sa place en Afrique !

  5. Telema (145 Commentaires)

    Cette photo est immonde.

  6. BoubalaJoe (110 Commentaires)

    Bonjour
    ( ou Bonsoir ),

    Il est vrai que la question de l’homosexualité fera toujours couler beaucoup
    d’encre.

    J’ai remarqué une chose issue de la banalisation médiatique de l’homosexualité :

    les excuses alléguées par les adeptes des pratiques sexuelles déviantes
    telles que la sodomie à l’égard des femmes.

    A ceux-là, j’adresse la question suivante :

    pourquoi une pratique considérée comme un vice envers un homme
    serait considérée comme sainte ou pure envers une femme ?

    Méfions-nous, un piège demeure un piège et un vice demeure un vice.

    Bien à vous .

  7. BoubalaJoe (110 Commentaires)

    @ Néo

    Bonjour
    ( ou Bonsoir ),

    Je comprends que ton article constitue essentiellement une recommandation de la pratique de la tolérance vis-à-vis des personnes qui stigmatisent les homosexuels .Et cela est tout à ton honneur.

    Cependant, tu reconnaitras, Néo, que parler d’homosexualité n’est pas chose aisée en Afrique tant cela tranche avec l’environnement culturel.

    En fait, cela renvoie à la problématique des moeurs, des multiples codes sociaux du vivre ensemble.

    Ayant grandi en Afrique, je conçois que les Africains soient choqués devant la tolérance dont les Occidentaux font preuve vis-à-vis des homosexuels.

    Einstein dit d’ailleurs à ce propos qu’il est plus facile de briser des atomes que de changer de mentalité.

    Je pense également que cela renvoie à la volonté politique de la pratique d’une véritable laicité mettant réellement en application la séparation des religions et de l’Etat.

    Si la Bible ( livre très instructif en dehors de son caractère sacré, de la spiritualité et de la mystique chrétiennes ), condamne clairement l’homosexualité ( Lévitique 18 : 22 ), elle fait aussi mention de la laicité, et du discernement dont il faut faire preuve en société étant donné la diversité au sein de la structure sociale lorsque Jésus-Christ déclare :

    Rendez à César ce qui est à César et à Dieu ce qui est à Dieu
    ( Matthieu : 22-21 ).

    De plus, sur le thème de la tolérance et du discernement qui en découle,
    on pourrait aussi évoquer d’une part le célèbre philosophe et écrivain Voltaire,qui a su se montrer très persuasif en écrivant son ouvrage Traité sur la tolérance ( 1763 )
    ( fr.wikipedia.orgwiki/Traité_sur_la _tolérance ; www;intellego;fr/doc/1396 ).

    D’autre part, la conférence – qui ne le cède en rien en importance – intitulée

    Qu’est-ce-qu’une Nation ? donnée par Ernest Renan à la Sorbonne en 1882
    ( archives.vigile.net:04-&/renan.pdf ) nous conduit vers l’acceptation des différences inhérentes à la vie en société .

    En somme ? Mon éducation chrétienne m’amène à considérer l’homosexualité
    comme un vice. Mais elle me conduit aussi vers la tolérance par le précepte
    de Jésus-Christ nous invitant à nous aimer les uns les autres ( Jean 15 : 12 ).

    Voilà, je tenais simplement – à ma manière – à te remercier pour ton invitation à la pratique de la tolérance.

    Bien à toi .

  8. Telema (145 Commentaires)

    Boubalajoe, l’homosexualité est évidemment une déviance elle doit être traitée comme telle, cependant il ne faut pas rejeter violemment les homosexuels..

    La Bible enseigne aussi qu’il faut faire la distinction entre le pécheur et le péché.

    J’ajouterai qu’en Afrique hormis le Maghreb où les relations homosexuelles sont courantes -à force d’être entre mâles- pré-coloniale et post-colonial il n’y a aucune société africaine qui ait admise l’homosexualité en son sein comme ce fut le cas avec la Grèce antique où la pédérastie était monnaie courante et faisait partie de l’éducation des jeunes hommes, les femmes étant fréquemment dénigrées au profit des relations homosexuelles alors que comme nous le savons les femmes jouissent d’un rôle important au sein de quasiment toutes les sociétés africaines… Bref, l’homosexualité ce terme même est celui de dégénérés occidentaux qui subdivisent l’homme en de multiples étiquettes grotesques, l’homosexualité et l’hétérosexualité sont des termes qui ne veulent rien dire en soi.

  9. BoubalaJoe (110 Commentaires)

    @ Telema

    Bonjour
    ( Bonsoir ),

    Toujours aussi virulente, aussi dure,Telema, hein ? En tout cas, on ne te reprochera jamais de ne pas dire ce que tu penses !

    Mais pourquoi donc les traiter de dégénérés occidentaux ?

    En fait, ils suivent leurs moeurs qu’ils considèrent au service de leur liberté d’être et d’agir. Le problème, je pense, c’est que ces moeurs heurtent celles des Africains d’une façon générale.

    Et cette addiction des Occidentaux à leur liberté donnent parfois lieu à des dérives autodestructrices, voire finalement liberticides.

    Platon, dans la République, traite – entre autres – de cette question.

    L’important, il me semble, c’est de ne pas donner dans le suivisme culturel, de lutter sans cesse afin de préserver sa vérité, son authenticité.

    Oserais-je avancer – félicitations à l’appui – que tu mènes très bien ce combat ?

    Bien à toi .

  10. Telema (145 Commentaires)

    Il est dommage que tu ressentes le besoin de citer l’infâme Voltaire dont les écrits ne m’ont jamais éclairée, en même temps que peut-on attendre d’un fat pleutre qui se réclamait des Lumières Ténébreuses… Si tu veux piocher dans la littérature française autant évoquer des écrivains qui en valent la peine.

    A propos de mon « combat » je n’en mène aucun, je suis moi tout bonnement ^^.

Répondre

Déjà membre? Se connecter avant de commenter.

Pas encore membre? Pourquoi ne pas vous inscrire afin de vous joindre à d'autres et mieux participer aux discussions sur AngazaMag (facultatif).

Rejoignez la communauté Angazamag

Participez à l’aventure Angazamag

Les mieux notés

Galerie photo

Videos

TOP CONTRIBUTEURS CE MOIS

2 commentaires
Emmanuelle
1 comment
Connexion | Conçu par Neo |