Ces statistiques inutiles sur l’Afrique…..

Posté par le 07 mars 2013. inséré dans A la Une, Afrique.

afrique-statistiques

Aujourd’hui nous allons nous intéresser aux statistiques sur l’Afrique, si vous allez sur les nombreux sites qui traitent de l’Afrique, vous avez sans doute déjà été confronté à des articles sur les statistiques. Les grands classiques sont les 10 hommes les plus riches d’Afrique, ou encore les 10 femmes noires les plus puissantes d’Afrique, les dix pays d’Afrique où il fait bon de vivre et ainsi de suite. Est-ce que ces statistiques vous renseignent vraiment sur ce qui se passe sur le continent ? Jusqu’à quel point doit-on croire ce qui est décrit ?

Le but de cet article n’est pas de remettre en cause les statistiques mais plutôt de commencer une réflexion sur la portée de ces dernières. Tout comme on peut aussi se demander pourquoi tant de statistiques sur l’Afrique ? Est-ce que ça répond aux questions qu’on se pose sur le continent, pour ceux qui veulent retourner sur le continent, ou ceux qui veulent y investir.

Toutefois on retrouve de grandes tendances, comme l’opposition entre les pays francophones et les pays anglophones, qui accentue bien l’écart qu’il y a entre les deux espaces. On retrouve aussi cet écart dans les classements sur les hommes et femmes les plus importants du continent. Lors de ces classements on retrouve la domination de trois pays, l’Afrique du sud, le Nigeria et le Kenya, on retrouve la domination des pays anglophones de temps en temps arbitré par les pays francophones ou lusophones. Quand on voit les taux de croissance affichés par les pays anglophones, comme la Tanzanie ou le Kenya, on se demande si ces statistiques d’une certaine manière ne sont pas orientées et mettent en valeur les pays qui en ce moment sont les plus dynamiques.

De plus en plus on a des statistiques sur les femmes, les femmes qui font bouger le continent. Il s’agit de casser l’image de la femme africaine, elles font des études plus longues, elles sont chefs d’entreprises. Les femmes qui réussissent montrent l’avancée de la scolarisation, ce qui permet de manière indirecte de classer les systèmes scolaires des deux espaces. Bien plus que ça jusqu’ici la femme africaine a eu l’image d’une personne soumise, inégale à l’homme, ce qui valait aux pays africains d’être souvent critiqués par les pays européens.

Enfin on a l’opposition entre les classes sociales, en effet pendant longtemps les scientifiques ont démontré que ce qui manque l’Afrique pour se développer c’est une vraie classe moyenne. Et pas une classe moyenne uniquement issue du pouvoir et de la corruption. Maintenant les journalistes vont à la rencontre de ses classes moyennes, qui ne sont plus forcément proches du pouvoir. Ces classes moyennes rassurent les investisseurs, car elles montrent qu’il existe une société de consommation.

Cette analyse met en évidence de grands axes de lectures, néanmoins à qui profitent vraiment ces statistiques, si elles profitent vraiment à quelqu’un. L’impact de ces articles sur l’image de l’Afrique est des Africains est limité, car les statistiques sont bien trop générales, et retombent ou véhiculent d’autres clichés. Les investisseurs quand à eux iront chercher des données produites par l’OMC, l’ONU et d’autres organismes internationaux. Alors à quoi servent ces statistiques uniquement à faire du chiffre, ou pour attirer les mondes sur les sites qui les produisent ?

étudiante en médiation culturelle je souhaite partager avec tout le monde ma passion pour la culture et mon amour du continent africain.
AUTEUR: Hahn SIKI
Hahn SIKI a publié 9 articles sur Angazamag. Voir tous ses articles.
Le profil de Hahn SIKI | Son blog | Twitter | Facebook

Abonnez-vous et Recevez chaque nouvel article par mail!

Répondre

Déjà membre? Se connecter avant de commenter.

Pas encore membre? Pourquoi ne pas vous inscrire afin de vous joindre à d'autres et mieux participer aux discussions sur AngazaMag (facultatif).

Rejoignez la communauté Angazamag

Participez à l’aventure Angazamag

Les mieux notés

Galerie photo

Videos

TOP CONTRIBUTEURS CE MOIS

No commenters found.
Connexion | Conçu par Neo |