Ode « A la femme Noire » – Poème d’un lecteur d’angazamag.

“A la Femme Noire”

Sombre beauté !
Ton visage retient, Femme,
Les mystères de l’ombre et de la nuit,
Les chauds envoûtements. Fleur noire
Qu’un indistinct désir
Venu du fond des âges,
S’est épris à tisser
Dans d’obscures nuances:
Belle es-tu !
La plus belle sans doute. Où donc est Cléopâtre ?
Mes yeux te cherchent, mon regard
T’interroge et les clartés surfaites
Dont il se repaissait
Jusqu’alors, fuient.
Reste ! Ne bouge pas ! Permets
Que je scrute l’aplat de ta teinte profonde,
Le calme enfermement qui verse dans ta peau,
L’énigme souveraine,
Par excellence sombre. Oui,
Ta face est une épure
Et son pouvoir sur moi,
Fait le partage
Magique, ensorceleur
De tes formes saisies.
Au nom de ta couleur, de ses charmes secrets
J’adule un rêve et ton absence feinte
Verse, aux choses de l’Amour –
Goûts mêlés qu’en mon exode de vie,
Je glane pour mon cœur –
De tes beautés, l’aura mélanésienne.

                          

claude  gauthier *

 

* Extrait du recueil :  «Toiles – Etoiles »

Contributeur Invité

Les articles publiés ici sont des articles rédigés pour Angazamag par des rédacteurs invités ou repris sur des autres sites web, avec l'aimable autorisation de leur auteur. La source et le nom de l'auteur sont indiqués en bas de l'article.

5 pensées sur “Ode « A la femme Noire » – Poème d’un lecteur d’angazamag.

  • 26 février 2012 à 13 h 22 min
    Permalink

    Très beau poème, merci ! Moi j’attends que Néo compose sa propre ode à la femme noire avec une acrostiche dédiée à chaque lectrice de ce site, ceci afin de faire pénitence après la terrible faute qu’il a commise en plongeant l’image de la femme noire dans un bain d’acide sur un précédent article. Je pense qu’il nous doit bien ça.

    Au boulot, Néo ! 😉

    Répondre
    • 26 février 2012 à 16 h 27 min
      Permalink

      Mdr Gina,

      Décidément ma « triste » réputation me colle à la peau. 😀 En même temps, je l’ai bien mérité!
      Et comme je ne suis malheureusement pas inspiré…je suis condamné alors!

      Répondre
  • 7 avril 2012 à 11 h 30 min
    Permalink

    Bonjour tout le monde,
    ( ou Bonsoir )

    A vrai dire, à propos de ce très beau poème, je dois avouer que le seul aspect qui me déplaît c’est le premier vers: sombre beauté.

    Je ne saisis pas pourquoi l’auteur a préféré l’épithète sombre.Il me semble trop relié à l’obscururité a

    Le fameux Waow ! généré par la lumière de la beauté !

    Mais, à la décharge de l’auteur, il faut reconnaître qu’un titre accrocheur n’est pas facile à trouver !

    Essayons-nous !

    – mystérieuse beauté ! ( la couleur noire pouvant être associée à ce qui est caché, secret, mystérieux )

    – énigmatique beauté ! ( pour les mêmes raisons )

    -Euh…bon…, j’avoue que ce n’est pas évident !

    Répondre
  • 7 avril 2012 à 12 h 32 min
    Permalink

    Bonjour tout le monde, ( ou Bonsoir ) En fait, j’ai vraiment l’impression que l’épithète sombre traduit mal dans le premier vers l’émerveillement généré par la beauté qui nous fait dire Waow ! qu’elle est belle cette femme noire !

    Autres tentatives de substitution:

    – belle comme la nuit !

    -belle comme une nuit étoilée !

    -belle comme une nuit de pleine lune !

    -belle comme la lune lumineuse !

    Bon, bon, arrêtons-nous là, ça ne vient vraiment pas aisément…

    Bien à vous.

    Répondre
    • 26 juin 2014 à 12 h 31 min
      Permalink

      bonne journée a tout et toute personne qui me lira personnellement je me suis sentie femme. ronde. noire. intelligente. sur d’elle. épanouie. heureuse. positive. future grand-mère d’un bébé métisse. et MERCI a claude Gauthier

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *