Quand le cinéma s’intérese à L’Afrique: mes fils historiques préférés au sujet de l’Afrique

Posté par le 23 avril 2013. inséré dans Cinema, Diaporama photos.

Lumumba

Blood Diamond

Le dernier roi d'ecosse

Hotel Rwanda

Quelques jours en Avril

La bataille d'alger

Sarafina

Cry Freedom

Tsotsi

Une saison Blanche et Sèche

Les 10 meilleurs films sur l’Afrique sont ces films que j’ai trouvé historiquement exacts et culturellement vivant. Selon la célèbre citation du héros de « Blood Diamond » : This is Africa.

Cette sélection de films jette la lumière sur le sort de ces pays du tiers-monde en proie à la pauvreté, à la propagande politique, aux protestations, à la guerre et aux préjugés. Les représentations cinématographiques des réalités africaines ne sont pas ici passées sous silence ou maquillés comme dans certains films semblables qui n’hésitent pas sombrer dans le cliché. L’authenticité constitue l’essence même de ces films, véridiques et réalistes. C’est pour cette raisons que ce sont mes films favoris au sujet de l’Afrique.

1. Lumumba

Lumumba

Synopsis : Patrice Lumumba, heros de l’independance congolaise, n’a pas trente ans lorsque les premiers soubresauts d’une decolonisation baclee le propulsent sur le devant de la scene politique internationale.

Une reconstitution très juste et abouti de l’histoire de ce héros qui a connu une fin injuste et malheureuse , et a travers sa vie , c’est tout une partie de l’histoire du Congo .Une magnifique reconstitution des événements qui se sont déroulés lors de l’indépendance du Congo (futur ex-Zaïre), qui malheureusement a fait peu de bruit lors de sa sortie. Une connaissance historique succinte de la région est néanmoins conseillée pour comprendre cette tragédie. Sans tomber dans une facile théorie du complot, ce film retrace avec brio l’histoire de l’indépendance congolaise ainsi que le rôle des différents protagonistes. Un très bon biopic , un des meilleurs films africains qu’il m’ait était donné de voir .

Lumumba (DVD)
Acteurs: Eriq Ebouaney, Alex Descas, Théophile Sowie, Maka Kotto, Dieudonné Kabongo
Directeur: Raoul Peck
Format: Couleur, Dolby, Plein écran, Secam, Cinémascope
Langues:
Sous-titres:
Studio: France Télévisions Distribution
Duree: 116 minutes

Prix Neuf Amazon: EUR 16,10
10 occasions à partir de EUR 16,10
3.3 étoiles sur 5 (7 avis)

2. Blood Diamond

Blood Diamond

Synopsis : Alors qu’il purge une peine de prison pour ses trafics, Archer rencontre Solomon Vandy, un pêcheur d’origine Mende. Arraché à sa famille et forcé de travailler dans les mines diamantifères, ce dernier a trouvé – et caché – un diamant rose extrêmement rare. Accompagnés de Maddy Bowen, une journaliste idéaliste, les deux hommes s’embarquent pour un dangereux voyage en territoire rebelle pour récupérer le fameux caillou. Un voyage qui pourrait bien sauver la famille de Salomon et donner à Archer la seconde chance qu’il n’espérait plus.

Blood Diamond est plutôt habile car il vend un film d’action spectaculaire à grand public et se révèle être plus que ça…un film choc sur un problème traité depuis les lumières une espèce de forme d’esclavage de guerre civile au service de l’occident »c’est à ce prix que vous mangez du sucre en Europe », et si le sucre était diamant. Un film parfois dur et choquant, qui ne nous épargne pas les horreurs des guerres civiles africaines. Tout est montré, les diamants, en passant par les armes et surtout l’embrigadement et le lavage cérebral des enfants soldats qui est mis en scène de façon sublime. Di Caprio excelle dans le rôle de l’aventurier égocentrique mais finalament pas si inhumain, mais Djimon Hounsou le surpasse dans son interprétation du pere de famille solitaire. Le film rend bien le pouvoir de l’avidité des hommes; et si l’on regrette le traitmeent hollywoodien on ne peut que savourer de belles images et un fond politique brulant!

Blood Diamond (DVD)
Acteurs: Arnold Vosloo, Djimon Hounsou, Caruso Kuypers
Directeur: Edward Zwick
Format: Couleur, PAL
Langues:
Sous-titres:
Studio: Warner Bros.
Duree: 143 minutes

Prix Neuf Amazon: EUR 4,75
116 occasions à partir de EUR 0,01
4.4 étoiles sur 5 (66 avis)

3. Le dernier roi d’Ecosse

Le dernier roi d’ecosse

Synopsis : Jeune médecin écossais tout juste diplômé, Nicholas Garrigan débarque en Ouganda en quête d’aventure et décidé à venir en aide à la population. Peu après son arrivée, il est appelé sur les lieux d’un accident : le nouveau leader du pays, Idi Amin Dada, a percuté une vache avec sa Maserati. La façon dont Garrigan maîtrise la situation, son calme et sa franchise surprennent Amin Dada. Fasciné par l’Histoire et la culture écossaise, il trouve le jeune homme sympathique et lui propose de devenir son médecin personnel. Séduit par le charisme du chef de l’Etat, le jeune médecin rejoint le cercle présidentiel au sein duquel il mène grand train. Bombardé confident du dictateur, piégé au coeur de la mégalomanie meurtrière d’Amin Dada, Garrigan, témoin d’enlèvements et d’assassinats, devient malgré lui peu à peu complice d’un des plus terrifiants régimes africains du XXème siècle.

Le mariage osé du thriller et du biopic historique fonctionne plutôt bien. Malgré quelques facilités (la fulgurante ascension du jeune héros dans l’estime du dictateur, son évasion improbable à la fin), le scénario excelle dans la description d’un personnage shakespearien bigger than life, cet hallucinant Amin, à la fois ogre et enfant, visionnaire et schizophrène. Une film qui fait grandement réfléchir sur cette Afrique pleine d’espoir, mais rongée par le manque de ressources humaines, la soumission aux Occidentaux et des régimes corrumpus et autoritaires!

Le dernier roi d’Ecosse (DVD)
Acteurs: Forest Whitaker, James McAvoy, Kerry Washington, Gillian Anderson, Simon McBurney
Directeur: Kevin Macdonald
Format: Couleur, Cinémascope, PAL
Langues:
Sous-titres:
Studio: 20th Century Fox
Duree: 117 minutes

Prix Neuf Amazon: EUR 5,29
61 occasions à partir de EUR 1,00
4.5 étoiles sur 5 (36 avis)

4. Hotel Rwanda

Hotel Rwanda

Synopsis : L’histoire vraie, pendant le génocide rwandais, de Paul Rusesabagina, un hôtelier responsable du sauvetage de milliers de personnes.

L’histoire vrai d’un directeur d’hôtel qui tente par tous les moyens possibles de sauver quelques dizaines de personnes d’un génocide en cours !! Ce film sur la guerre civile du Rwanda est vraiment poignant, le jeu des acteurs magnifiques, une réalisation assez « crue » qui entraine le spectateur ! Bref un film superbe, qui vous fera surement verser quelques larmes.

Hotel Rwanda [Import belge] (DVD)
Acteurs: Don Cheadle, Sophie Okonedo, Joaquin Phoenix
Directeur: Terry George
Format: Secam
Langues:
Sous-titres:
Studio: _
Duree: minutes

Prix Neuf Amazon: EUR 4,49
21 occasions à partir de EUR 0,01
4.0 étoiles sur 5 (28 avis)

5. Quelques jours en avril

Quelques jours en Avril

Synopsis : 6 avril 1994, l’avion du président rwandais, Juvénal Habyarimana, explose en plein vol. Quelques heures plus tard, le premier génocide africain débute au Rwanda. Un génocide expéditif. Près d’un million de morts en l’espace de trois mois. À travers le destin de deux frères, Raoul Peck décrypte avec rigueur les mécanismes du génocide rwandais. Tourné sur les lieux mêmes de la tragédie, un film bouleversant où l’intime croise le politique pour restituer la complexité du réel.

À travers le destin de deux frères, le réalisateur haïtien Raoul Peck (déjà réalisateur de « Lumumba ») décrypte avec rigueur les mécanismes du génocide rwandais. Tourné sur les lieux mêmes de la tragédie, un film bouleversant où l’intime croise le politique pour restituer la complexité du réel. Loin de sombrer dans le pathétique, le réalisateur haïtien Raoul Peck offre un regard neuf empreint de lucidité et d’humanisme sur cet événement de l’histoire. Dans cette fiction, il n’est question ni de jugement ni de manichéisme primaire. Le cinéaste réalise un travail cinématographique minutieux et documenté sur les mécanismes du pouvoir et l’inaction des pays occidentaux à l’origine du génocide rwandais.

Sometimes In April [Import anglais] (DVD)
Acteurs:
Directeur:
Format: PAL, Import, Dolby, Son numérique
Langues:
Sous-titres:
Studio: Warner Home Video
Duree: 140 minutes

Prix Neuf Amazon: EUR 12,02
15 occasions à partir de EUR 5,87
4.2 étoiles sur 5 (9 avis)

6. La bataille d’alger

La bataille d’alger

Synopsis : En 1957, l’affrontement sanglant entre les paras du colonel Matthieu et les troupes du FLN dans la casbah d’Alger.

Plus qu’un film d’histoire, La Bataille d’Alger est un docu-fiction mélangeant images d’archives et reconstitution. Le tout fruit d’un reportage tourné dans la casbah même d’Alger entre 1954 et 1957, soit pendant les premiers heurts entre français d’Alger et autochtones algérois. Les auteurs sont italiens, Gillo Pontecorvo et Franco Solinas. Interdit de sortie nationale en France, en 1966, il de nouveau autorisé à sortir en 1971…mais l’affaire tourne court : il est encore retiré de toutes les salles obscures, suite à des pressions et des menaces. Cela montre que ce docu-fiction contenait de grandes vérités que les Français ne devaient pas savoir. Depuis le 11 septembre 2001, La Bataille d’Alger a été projeté dans des camps de formation de GI’s américain (marines), avant de partir en Irak, où ils auraient notamment à exercer la possible lutte contre une forme de guérilla urbaine dans Bagdad. C’est une en effet une des précieuses vérités que nous livrent ce film : la démonstration de nouvelles méthodes de lutte armée employées par l’armée française à Alger, alliant la torture au nettoyage de secteurs tenus par les têtes pensantes du FLN algérois (Front de Libération Nationale).

La Bataille d’Alger (DVD)
Acteurs: Jean Martin, Saadi Yacef, Samia Kerbash, Fusia El Kader, Ugo Paletti
Directeur: Gillo Pontecorvo
Format: Couleur, PAL
Langues:
Sous-titres:
Studio: Studiocanal
Duree: 121 minutes

Prix Neuf Amazon: EUR 7,79
20 occasions à partir de EUR 5,00
4.0 étoiles sur 5 (17 avis)

7. Sarafina

Sarafina

Synopsis : A travers l’histoire de la jeune Sarafina, chronique du role cle qu’ont joue les enfants dans la lutte contre l’apartheid en Afrique du Sud et du processus qui a abouti a la liberation de Nelson Mandela.

On est à Soweto, en Afrique du Sud, en plein apartheid. Sarafina est une jeune fille qui cherche un moyen de lutter contre ce régime, et qui découvrira qu’il y a différents moyens de résister : par la violence, ou par le courage au quotidien comme lui montre sa mère, bonne à tout faire chez une riche famille de Boers. Les chansons et chorégraphies qui égrènent son parcours sont de plus en plus émouvantes, et le final, hymne à l’Afrique du Sud et à ses peuples indigènes, est superbe. Le film a été tourné juste quelques temps après la libération de Mandela. Quand le rêve devient réalité.

8. Cry Freedom

Cry Freedom

Synopsis : En 1975 en Afrique du Sud, le journaliste blanc Donald Woods se lie d’amitié avec Stephen Biko (Denzel Washington) le leader d’un mouvement extrémiste : « Black Consciousness » qu’il rencontre au cours d’un reportage. De plus en plus proches, Woods est témoin d’actes de violence de la part de la police contre la communauté noire et s’implique de plus en plus dans la lutte anti-apartheid…jusqu’à l’arrestation de Biko et sa mort dans des conditions que les autorités tentent de dissimuler…

Histoire vraie mise en image par le réalisateur de « Ghandi »… L’amitié entre un journaliste blanc et un militant noir dans l’Afrique du Sud sous l’apartheid. Tragique histoire mais aussi magnifique film sur une amitié hors norme. Denzel Waschington ainsi que les autres acteurs sont énormes, ils contribuent à une réalisation efficace visant à dénoncer l’Apartheid, plus que jamais d’actualité en 1988 (date de sortie du film; l’Apartheid n’a pris fin qu’en 1994). Toute l’injustice de cet ancien régime politique y est exposée à travers les procès, le contraste des logements blancs et noirs, les arrestations musclées mises en scènes par ce film. Le côté hypocrite du régime est également mis en avant par des mises en scène montrant l’annonce de versions officielles de décès par la police,ainsi que des bulletins d’informations complètement déformés. La fin est triste, mais aussi porteuse d’espoir. Un chef d’oeuvre.

Le Cri de liberté (DVD)
Acteurs: Denzel Washington, Kevin Kline, Kevin McNally, Albert Ndinda, Juanita Waterman
Directeur: Richard Attenborough
Format: Couleur, Plein écran, PAL
Langues:
Sous-titres:
Studio: Universal Pictures France
Duree: 157 minutes

Prix Neuf Amazon: EUR 19,00
16 occasions à partir de EUR 8,75
4.7 étoiles sur 5 (9 avis)

9. Mon nom est Tsotsi

Tsotsi

Synopsis : Dans un bidonville aux abords de Johannesburg, en Afrique du Sud, un jeune homme de 19 ans orphelin a occulté tout souvenir de son passé, jusqu’à son propre nom. Il s’appelle donc Tsotsi, qui signifie « voyou », « gangster » dans le jargon des ghettos. Sans nom, sans passé, sans ambition, il n’existe que dans un présent plein de colère. Il dirige une bande de marginaux : Boston, un instituteur raté ; Boucher, un meurtrier de sang-froid ; et Gorille, un costaud à l’intelligence très moyenne. Lors d’une soirée arrosée, Tsotsi tabasse Boston dans un accès de violence extrême, puis il disparaît dans la nuit, traverse le bidonville et se retrouve dans une banlieue aisée. Une femme descend de sa BMW et tente en vain d’ouvrir le portail de sa maison. Tsotsi sort son arme, l’agresse, tire et s’échappe avec la voiture. Un enfant pleure sur la banquette arrière…

Ghetto, pauvreté, inégalités, racisme, sensibilité et violence: voila les principaux éléments que met en scène le film. Les acteurs sont très bons, la musique correspond tout a fait au film même si elle est parfois un peu répétitive. Le film sonne juste et arrive à toucher toutes les cordes de nos émotions. Le héros, ambivalent et paradoxal autant dans ses actes que dans ses émotions, nous touche particulièrement en même temps qu’il peut nous choquer ! L’histoire est en effet propice aux retournements de personnalitées, et nous tient en haleine tout le long du film.

Mon nom est tsotsi (DVD)
Acteurs: Presley Chweneyagae, Terry Pheto, Kenneth Nkosi, Mothusi Magano, Zenzo Ngqobe
Directeur: Gavin Hood
Format: Couleur, Cinémascope, PAL
Langues:
Sous-titres:
Studio: Warner Home Vidéo
Duree: 90 minutes

Prix Neuf Amazon: EUR 10,95
27 occasions à partir de EUR 1,33
4.2 étoiles sur 5 (8 avis)

10. Une saison Blanche et sèche

Une saison Blanche et Sèche

Synopsis : Johannesburg, 1976. Ben du Toit, professeur d’histoire, Afrikaner bien-pensant, va tout a coup se revolter et prendre position lorsque son jardinier noir, Gordon et son jeune fils Jonathan, vont etre arretes, tortures et tues au nom de l’apartheid.

Adapté du roman d’André Brink, film tourné avant la fin de l’apartheid nous rappelle ce que fut l’Afrique du Sud quand les Noirs étaient considérés comme des sous-hommes par les Blancs, eux-mêmes divisés en 2 clans : anglais et afrikaans. Un noir manifeste : on lui tire dessus en toute impunité. Son père réclame des comptes : on le torture et on fait passer ça pour un suicide. Un journaliste amène le cas devant la justice : le juge, pourtant gavé de preuves irréfutables, classe l’affaire sans justification. Période d’outrageuse dénégation des droits de l’homme, de justice et d’égalité. L’histoire tourne principalement autour de Benjamin Du Toit, journaliste qui découvre littéralement la sombre réalité de on pays, lui qui a vécu protégé, ignorant, et laxiste. Sa prise de conscience est terrible, implacable, et le culpabilise pour toutes ses années où il ne savait pas. Mais comme lui répond si bien son ami Zoulou, « ton fils, lui, saura ». L’éveil d’un homme, aussi tardif soit-il, est un bien pour l’humanité. C’est la très grande morale de ce film fort et révoltant.

A Dry White Season [Import anglais] (DVD)
Acteurs: Donald Sutherland, Susan Sarandon, Marlon Brando, Jürgen Prochnow, Janet Suzman
Directeur: Euzhan Palcy
Format: PAL, Import
Langues:
Sous-titres:
Studio: Twentieth Century Fox
Duree: 102 minutes

Prix Neuf Amazon: EUR 6,95
5 occasions à partir de EUR 3,16
4.4 étoiles sur 5 (8 avis)

I'm just a African Entrepreneur, Economist & Businessman. My personal mission statement: build an empire, aspire to inspire, leave a legacy, and change the world.
AUTEUR: Neo
Neo a publié 145 articles sur Angazamag. Voir tous ses articles.
Le profil de Neo | Son blog | Twitter | Facebook

Abonnez-vous et Recevez chaque nouvel article par mail!

6 Commentaires pour “Quand le cinéma s’intérese à L’Afrique: mes fils historiques préférés au sujet de l’Afrique”

  1. Kwanzaa Millenium (19 Commentaires)

    A mon avis, the gods must be crazy devrait figurer sur cette liste, c’est peut-être un petit peu old school mais (années 80) mais c’est un portrait assez humoristique de la vison que les européens d’Afrique du Sud se faisaient sur la partie australe du continent durant l’apartheid finissant, le synopsis se résumerait de cette manière.

    Au début, un petit groupe de bushmen vit en toute innocence dans le Kalahari et entretient à merveille le mythe du bon sauvage quand soudain un pilote d’avion plutôt désinvolte jette par la vitre de son véhicule une bouteille de coca-cola vide. L’objet est récupéré par les bushmen et devient vite le centre de toutes les convoitises troublant la belle harmonie qui régnait dans le campement, c’est alors qu’un bushman se décide d’aller rendre l’objet aux dieux où la terre prend fin. Dans son périple il rencontre des pseudo-scientifiques Afrikaners et Britanniques au Botswana, des guérilleros d’angola au botswana également ainsi que la population Tswana, en bref la « civilisation ». Le film au moment de sa sortie a été reconnu comme un chef d’ouevre humoristique quand bien même ses visées pro-apartheid ne faisaient de secret pour personne avec un quasi-réalité sud-Africaine transposée au Botswana.    

  2. Kwanzaa Millenium (19 Commentaires)

    J’avais négligé qu’il s’agissait d’une liste de films historiques.

  3. Neo (110 Commentaires)

    Effectivement j’ai pensé à « Les Dieux sont tombés sur la tête ». 🙂 Mais comme tu l’as dis par la suite, je ne listait que les films « historiques ». celui ci c’est un bon divertissement, sans plus 🙂

  4. nina (6 Commentaires)

    les dieux sont tombes ur la tete…ce film la m’a trop fait marrer quand j’etais plus jeune et meme aujourd’hui encore loooool

  5. Jocksy Andrews (1 Commentaires)

    Lumumba est de loin le film le plus fidèle à la réalité et le moins suspect de partis pris, mention spéciale à Raoul Peck qui dans son enfance a connu le Congo de Kasa Vubu et de Mobutu. Je suggere aussi le film Mister bob produit par canal + avec marc zinga et clovis cornillac, à voir absolument….disponible sur youtube
    http://www.youtube.com/watch?v=rpdV4rwq3PQ

  6. ligi (1 Commentaires)

    Et le Camp de Traroye????

Répondre

Déjà membre? Se connecter avant de commenter.

Pas encore membre? Pourquoi ne pas vous inscrire afin de vous joindre à d'autres et mieux participer aux discussions sur AngazaMag (facultatif).

Galerie photo

Videos

TOP CONTRIBUTEURS CE MOIS

2 commentaires
Emmanuelle
1 comment
Connexion | Conçu par Neo |