Omar Sy dans « De l’autre côté du périph »; comme un air de déjà vu!

Après le succès phénoménal d’Intouchables, Omar Sy revient à l’affiche sur les écrans cette semaine dans comédie « De l’autre côté du périph », donnant la réplique à Laurent Lafitte, remarqué en amoureux insupportable dans Les Petits Mouchoirs. Deux teasers ont d’ores et déjà débarqué, avec des répliques truculentes à gogo.

http://www.youtube.com/watch?v=n4XibKAyNv0

Même si la vidéo dure moins d’une minute, tous les ressorts du buddy movie sont évoqués entre deux flics que tout oppose, l’un bourgeois du 36 quai des Orfèvres, obsédé du petit triangle féminin, et imbu de sa personne, l’autre issu de la « téci », aux valeurs plus saines (il a un rejeton qu’il élève seul), mais aux méthodes forcément moins orthodoxes. Difficile cependant de ne pas penser à Intouchables, qui voyait le personnage de Driss, issu de la banlieue, débarquer dans un immeuble de luxe. Même scénario que dans « Neuilly Sa mère ». cette n-ième comédie s’amuse encore et toujours des clichés entre Paris et la banlieue au travers de deux personnages issus de deux univers opposés.

Vous l’aurez compris, cette comédie calibrée pour plaire aux abords du périph, davantage qu’à un public urbain, et qui va célébrer les retrouvailles du grand public avec Omar Sy, qui lui a tant manqué depuis le triomphe d’Intouchables, n’est nullement une catastrophe généralisée. C’est juste le genre de petit produit mal fagoté dans lequel on n’espérait plus voir la star du SAV. Maintenant aux spectateurs d’en faire une déception à la Les Seigneurs (tiens, y’avait Omar dedans !), Astérix et Obélix au pays de Sa Majesté ou Un plan parfait, dont on n’a eu de cesse de décrier les faiblesses, ou un vrai succès populaire s’ils le souhaitent. Dans tous les cas, il y a, bien sûr, peu de chance que cette production passe à la postérité de ses références assumées : Le Flic de Beverlhy Hills, 48 heures et Le professionnel.

The Bastard

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sans jamais oser demander et toutes les conneries auxquelles vous pensez et que vous n'osez pas dire tout haut, moi je les dis. PS : J'aime parler de filles, de relations et de sexe.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *