Comment financer son projet de création d’entreprise ?

Posté par le 04 juin 2013. inséré dans A la Une, Entrepreneurs.

tirelire

Les analystes et des conseillers ont l’habitude de le dire aux entrepreneurs. Lorsque vient le temps de trouver les premiers financements, il faut commencer par demander aux amis, à la famille et plus généralement à l’entourage. Le raisonnement derrière ce sage conseil est que, si les choses tournent mal avec votre nouvelle entreprise, vous ne serez pas prisonnier d’une dette auprès d’une grosse banque. Pour une entreprise en démarrage, il existe de nombreux moyens de lever un capital de démarrage sans harceler les amis et famille pour de l’argent. Pour les entreprises innovantes, souvent dans le domaine du high-tech, il y a le capital-risqueur – un investisseur disposé à fournir à des entrepreneurs l’argent dont ils ont besoin sur l’hypothèse que plus tard, l’entreprise fonctionnera assez bien pour fournir un retour sur cet investissement. Mais est-ce la seule voie que les nouvelles entreprises devraient suivre?

Développer son business avec l’art du « bootstraping »

Plus qu’une simple méthode, le «bootstrapping» est une philosophie qui signifie essentiellement éliminer tout le superflu  de votre entreprise, garder le strict minimum nécessaire, et utiliser vos finances personnelles pour joindre les deux bouts. C’est aussi un processus de sourcing essentiellement interne, et exige que le gérant de l’entreprise récupère chaque centime gagné et le réinvestisse dans l’entreprise. L’avantage de cette façon de faire est que cela vous force à prendre vraiment en considération chaque décision que vous faites. Après tout, un seul mauvais investissement et vous pourriez ne plus avoir assez d’argent pour poursuivre l’aventure. Alors que l’image du chef d’entreprise avare est devenu un peu un cliché, la prudence dans la gestion de ses finances est une qualité primordiale pour un entrepreneur. Et puisque l’essentiel de cet argent va venir des clients, l’entreprise est quasiment obligée de se concentrer sur le service clientèle sans avoir à se soucier des opinions ou des désirs des investisseurs. Exploiter votre propre entreprise est toujours un pari risqué, et en engloutissant toutes vos économies,  elle pourrait vous mettre dans de graves difficultés financières. En général, les entrepreneurs en mode boostraping procèdent à la souscription d’un crédit renouvelable pour couvrir leurs arrières. Un crédit renouvelable souscrit auprès d’un établissement financier se présente comme une réserve d’argent, accessible à tout moment, qui se renouvelle partiellement au fil de vos remboursements. Il peut être débloqué pour vous résoudre un problème ponctuel de la trésorerie ou financer un imprévu.

Se marier à des investisseurs privés

Écrire un business plan et faire un pitch de votre entreprise à un capital-risqueur est une autre façon d’éviter d’avoir à mendier un prêt à la banque. Si un capital-risqueur, ou une société de capital-risque, aime votre idée et pense que cela peut faire gagner de l’argent, vous serez en mesure de réunir l’argent dont vous avez besoin sans avoir à vous soucier de le rembourser. L’investissement du capital-risqueur est assez semblable aux jeux de hasard – les gains peuvent être énormes, mais vous devez être prêt à absorber les pertes entre les victoires. Une grande injection de capitaux peut aussi aider une entreprise à se développer et croître beaucoup plus rapidement qu’elle ne l’avait initialement prévu. Soyez averti cependant que les investisseurs ne vont pas injecter de l’argent dans votre entreprise, sans aucune condition. Ils voudront en général des parts de votre société, et vont probablement s’impliquer, avoir leur mot à dire dans la façon dont les choses seront gérées. Puisqu’ils ils seront désormais considérés comme les co-propriétaires, vous serez légalement tenu de considérer sérieusement leur opinion sur TOUT ce qui concerne l’entreprise. En fin de compte cela aboutit à un compromis – argent rapide en échange de moins de contrôle.

Alors … quel est le meilleur choix pour avancer ?

La réponse dépend de votre secteur d’activité et du but que vous poursuivez. Les entreprises technologiques évoluent rapidement, et si vous ne pouvez pas tenir le rythme (voire prendre la tête) en raison d’un manque de fonds, peu importe à quel point vous boostraperez, votre projet échouera.  Trouver des investisseurs demande beaucoup de temps, et ils sont très pointilleux dans le choix d’entreprises dans lesquelles investir. Si vous savez que vous avez besoin d’une importante somme d’argent pour assurer le succès de votre entreprise, et que vous êtes disposés à passer énormément de temps à faire des présentations de votre entreprise à des éventuels investisseurs, le financement en capital-risque est certainement une option. Mais, si vous voulez garder un contrôle quasi-exclusif de votre entreprise et prendre seul les décisions nécessairesdans le management de votre entreprise, il est préférable de simplement faire avec ce que vous avez.

Je pense que les deux options, bootstrapping versus investisseurs extérieurs, sont des extrémités opposées d’un large spectre de choix avec de nombreuses options supplémentaires entre les deux. Entre autre, il y a les prêts bancaires traditionnels, le crowdfunding, les prêts peer-to-peer, les subventions, la pré-vente ( le financement par les futurs clients), l’affacturage et l’investissement providentiel. Les investisseurs institutionnels ne représentent qu’un infime fraction de l’ensemble des financements des PME.

La vraie question pour un entrepreneur est de savoir s’il veut se financer par emprunt ou sur des capitaux propres. La première option signifie que vous prenez tous les risques sur vous, l’autre option signifie que vous êtes maintenant marié à votre investisseur. Avec les marchés du crédit toujours très serrés pour les petites entreprises, il est impératif de faire vos devoirs et peser à court terme et à long terme le ratio risques / bénéfices pour votre entreprise.

I'm just a African Entrepreneur, Economist & Businessman. My personal mission statement: build an empire, aspire to inspire, leave a legacy, and change the world.
AUTEUR: Neo
Neo a publié 145 articles sur Angazamag. Voir tous ses articles.
Le profil de Neo | Son blog | Twitter | Facebook

Abonnez-vous et Recevez chaque nouvel article par mail!

1 Commentaire pour “Comment financer son projet de création d’entreprise ?”

  1. Affactassur (1 Commentaires)

    Précisons que pour l’affacturage il faut que les activités de l’entreprise soit en BtoB, car seules les créances commerciales sont éligibles à ce service.

Répondre

Déjà membre? Se connecter avant de commenter.

Pas encore membre? Pourquoi ne pas vous inscrire afin de vous joindre à d'autres et mieux participer aux discussions sur AngazaMag (facultatif).

Rejoignez la communauté Angazamag

Participez à l’aventure Angazamag

Les mieux notés

Galerie photo

Videos

TOP CONTRIBUTEURS CE MOIS

2 commentaires
Emmanuelle
1 comment
babeleu
1 comment
Connexion | Conçu par Neo |