Emploi : Les dix questions les plus posées en entretien d’embauche, et comment y répondre.

Que vous soyez jeune diplômé(e), chômeur, ou simplement étudiant(e) à la recherche d’un job alimentaire vous allez être confronté tôt ou tard au processus d’entretien d’embauche. La période de recherche d’emploi après mon diplôme, fut l’une des plus difficile de ma vie. En plus de l’envoi d’une bonne centaine de candidatures, j’ai du passer de nombreux entretiens où j’ai du répondre des dizaines de fois aux questions parfois aussi absurdes qu’inutiles.

Combien de fois ai-je échoué à un entretien parce que je m’y étais pointé sans m’être vraiment préparé ni renseigné sur le poste offert ? Quelquefois, pour briser le silence maladroit, j’ai bredouillé les premiers mots qui me sont venus en tête en cherchant désespérément à faire des phrases censées et priant pour que mon charabia soit compréhensible. Une fois l’entretien fini, avec le recul et en réfléchissant à ce que j’avais dit, je me suis rendu compte trop tard de l’absurdité de certaines mes réponses!

Donc si vous cherchez un en emploi en ce moment, alors vous êtes chanceux. Car ce post vous donnera les dix questions les plus courantes et qui vous seront probablement posées à votre prochain entretien d’embauche. Si vous êtes encore à l’étape de l’envoi de votre CV aux sociétés, j’ai également publié un précédent article auquel vous pouvez vous référer : 7 meilleurs façons de rendre votre CV remarquable.

10. « Parlez moi de vous »

Ceci est typiquement la première question que le recruteur posera une fois que vous aurez pris place sur votre siège. C’est l’occasion pour lui de vous évaluer à travers ce que vous dites et comment vous le dites. Comme ils disent toujours, la première impression est extrêmement importante, et on n’a jamais deux fois l’occasion de faire une bonne première impression. Assurez vous donc que vous êtes suffisamment préparés à y répondre. Gardez votre réponse courte et succincte, de préférence 2 à 3 minutes max.

Mais comment répondre alors ? Comme j’ai dit, vous devriez avoir fait votre recherche sur ce que la société attend des candidats avant de vous rendre en entretien. Votre réponse alors, doit montrer en quoi vos qualités (par exemple votre qualifications, votre personnalité et votre expérience professionnelle) sont pertinentes pour le poste en question. Donc, donnez uniquement des informations applicables à ce qui est exigé pour le travail. Evitez des trucs se rapportant à votre situation familiale ou personnelle, par exemple.

9. « Quelles sont vos principales faiblesses? »

Au premier abord, ceci semble délicat. D’une part, vous ne pouvez pas révéler que vous manquez ce qu’il faut pour le travail. D’un autre coté, ce sera un mensonge évident si vous prétendez que vous n’avez pas de faiblesses. Que divulguer alors ?

Si vous avez recherché à fond sur la société et le poste précis auquel vous postulez, vous comprendrez qu’est ce qui est considéré comme une qualité, une force et qu’est ce qui ne l’est pas. Maintenant, il y a plusieurs façons de répondre aux questions à double tranchant comme celle ci.

Connaissant ce que l’employeur considère comme des faiblesses, vous pouvez reconnaître celles que vous avez ne sont pas pertinentes dans le cadre du travail. Deuxièmement, vous pouvez évoquer des forces comme des faiblesses. Par exemple, vous pouvez dire que vous êtes une personne très méticuleuse qui devient chicaneuse avec les détails sur projet (même si ces derniers se sont pas primordiaux à la réalisation du projet). Pour conclure, vous pouvez avouer des faiblesses passées, et montrer comment vous les avez surmonté.

8. « Quel est votre plus grand accomplissement? »

Bien que le recruteur vous demande votre plus grand accomplissement, vous devez toujours choisir celui qui est plus pertinent professionnellement parlant. C’est le bon moment pour illustrer comment vous pouvez contribuer positivement à la société si vous êtes recruté. Donc il est dans votre intérêt de mentionner un accomplissement qui s’applique au poste.

Supposons que vous sollicitez un poste qui exige une grande capacité à résoudre des problèmes et à diagnostiquer des pannes. Vous pourriez alors parler d’une situation où vous avez résolu un problème persistant qui avait tourmenté votre société ou votre entourage pendant des années. Vous pouvez expliquer comment vous avez effectué des recherches et avez fait une suggestion utile qui a été finalement mise en oeuvre. Si possible, évaluez quantitativement vos résultats des termes d’économies réalisés ou de productivité obtenu par exemple.

7. « Pourquoi avez vous quitté votre précédent emploi? »

Il y a de nombreuses raisons légitimes de quitter un emploi. Mais en entretien, essayez de répondre positivement plutôt que vous plaindre de ce que vous n’aimiez pas. Présentez les choses par rapport à vos objectifs de carrière. Comme toujours, votre réponse doit présenter ce que vous aviez appris dans votre travail et comment vous aviez acquis des compétences utiles pour le poste actuel.

Ici, le recruteur essaye de mesurer à quel point le job répond à vos attentes. Vous avez probablement quitté votre dernier employeur parce que vous étiez mécontent de quelque chose. Le recruteur veut s’assurer que vous vous plairez au travail et que vous ne partirez pas à nouveau si vos attentes ne sont pas comblées.

6. « Pourquoi voulez-vous travailler chez nous »?

Très souvent, le recruteur souhaite voir ce que vous savez de la culture de l’entreprise, et si vous pouvez vous identifier aux valeurs et visions de l’organisation. Chaque organisation a ses points forts et ceux-ci sont ceux que vous devriez mettre en évidence dans votre réponse. Par exemple, si la société met l’accent sur l’intégrité avec des clients, vous pouvez donc mentionnez que vous aimeriez être dans une telle équipe parce que vous vous-même croyez en l’intégrité.

Cela ne doit pas être un mensonge. Au cas où vos valeurs ne seraient pas conformes à celles de l’entreprise, demander vous si vous seriez heureux de travailler là. Si vous n’avez aucune réticence, allez-y. Mais si vous êtes conscients de la culture de l’entreprise et vous rendez compte qu’il y a un certain dilemme auquel vous pourriez faire face, vous devez y réfléchir à deux fois. La meilleure attitude est d’être honnête avec vous-même et être honnête avec le recruteur sur ce qui vous motive dans la culture d’entreprise.

5. « Pourquoi avoir choisi ce poste (ou ce métier)? »

Même si c’est vrai en grande partie, ne leur donnez pas l’impression que vous avez demandé ce travail parce que vous avez été licencié de votre emploi précédent. Ou d’un autre coté, ne donnez pas l’impression que vous êtes là juste parce que vous devez gagner votre vie. N’importe quelle société veut quelqu’un qui est soit dévoué à l’organisation et développe un sentiment d’appartenance à celle-ci. Ca ne sert absolument à rien de dire que vous êtes là pour le salaire.

En fait, la meilleure façon de répondre à cette question est de passer un certain temps à examiner ce que vous aimez ou attendez de votre travail et de la société. Il est probable que vous trouverez des réponse comme la culture d’entreprise, l’environnement, le sens donné à votre travail, etc. Si vous ne trouvez rien, vous devrez sérieusement vous demander si ce job est fait pour vous.

Une fois que vous savez pourquoi vous voulez ce travail, vous pouvez alors leur répondre d’une façon qui prouve que le poste est fait pour vous. Par exemple, si vous aimez travailler au service client parce que vous aimez communiquer avec les gens, montez cette personnalité sociable que vous avez. Convainquez-les que vous irez très bien à ce poste et que vous serez un atout pour la société.

4. « Où vous voyez-vous dans 1, 2, ou 5 ans? »

De nouveau, cette question sert à juger si vous serez impliqué dans le travail. Le fait est qu’il y a des gens qui passent de job en job, parce qu’ils n’ont vraiment pas de plan à suivre.

Une autre raison derrière cette question est l’envie de voir si vous êtes quelqu’un qui a des objectifs dans la vie. Il est indéniable que les gens qui ont des buts à long terme sont plus fiables que ceux qui n’en ont pas. Je veux dire, savoir ce que vous voulez dans la vie et comment vous comptez vous en prendre pour l’obtenir en dit long sur votre personnalité.

Votre réponse devrait assurer le recruteur que vos buts de progression de carrière sont conformes au parcours de progression dans la société. Le recruteur ne voudrait pas vous décevoir dans les deux ou cinq années suivantes et vous voir démissionner. Il est donc crucial que vous fassiez vos recherches sur les perspectives de l’entreprise, pour savoir ce qu’elle attends de vous et si ces attentes correspondent à vos objectifs de carrière à long terme.

3. « Pourquoi devrions nous vous embaucher vous et pas un autre candidat? »

Ceci est la partie où vous liez vos compétences, votre expérience, votre formation et votre personnalité au travail lui-même. C’est pourquoi vous devez être tout à fait familiarisé aussi bien à la description du poste que la culture de l’entreprise. Souvenez-vous que l’idéal serait d’argumenter à l’aide d’exemples concrets.

Il est possible que vous ne puissiez ne pas avoir autant de compétences, d’expérience ou de qualification que les autres candidats. Qu’est ce qui vous différencie alors du reste ? L’énergie et la passion pourraient. Les gens sont attirés par quelqu’un de charismatique, qui débordent d’énergie quand ils parlent et qui aiment ce qu’ils font. Lorsque vous expliquez votre compatibilité avec le poste et la société, assurez-vous de vous peindre comme cette personne motivée, confiante et énergique, toujours prête à vous dévouer corps et ame à la cause de la société.

2. « Quelles sont vos prétentions salariales? »

La négociation salariale est une question délicate. De préférence, vous devriez éviter d’aborder ce sujet avant l’étape finale du recrutement quand on vous offre le travail. Ceci dit, certains recruteurs pourraient vous inciter à donner un chiffre en premier. La conséquence ? Vous pourriez finir par avoir moins que ce que ce que vaut le poste!

Avant tout, recherchez la fourchette des salaires dans votre domaine (et en fonction de votre expérience) pour avoir une estimation de combien vous devriez gagner. Donnez un large intervalle plutôt qu’une somme spécifique si vous devez absolument y répondre. Une alternative est de retourner la question au recruteur en demandant quel est le salaire offert pour le poste. la plupart des entreprises ont de toute façon des grilles de salaires spécifiques en fonctions des profils. D’autre part,  le recruteur pourrait juste chercher à voir si l’argent est la seule chose qui importe pour vous. Ainsi, soulignez vraiment que votre priorité se trouve dans la nature du travail et non pas le salaire en soi.

1. « Avez-vous des questions? »

Ceci est normalement la dernière question posée. A vous de saisir l’occasion de finir l’entretien élégamment. A priori, toutes vos interrogations au sujet du poste à pourvoir devraient être levées à cette étape. Néanmoins, il vaut mieux dire autre chose que « je n’ai pas de question ». Autrement, cela pourrait donner au recruteur l’impression que vous ne tenez vraiment pas à obtenir le poste.

À moins qu’un employeur ne cherche à recruter un salarié passif, il sera probablement attiré par candidats proactifs qui posent des questions intelligentes. Si vous posez des questions donc, assurez-vous que ce ne sont pas des questions aux réponses évidentes. Essayez si possible d’intégrer dans votre question votre connaissance de l’industrie et la société. Cela pourrait surprendre le recruteur et démontrer votre maitrise du métier.

Bien sûr, vous êtes libres de poser n’importe quelle question qui vous viens à l’esprit. Après tout, vous cherchez un travail qui vous correspond. Réunissez autant d’informations que possible sur le poste et faites vous une idée de ce à quoi ressemble le travail au quotidien dans cette boite.

Espérant que ces petits conseils vous aideront à décrocher le job de vos rêves.

Neo

I'm just a African Entrepreneur, Economist & Businessman. My personal mission statement: build an empire, aspire to inspire, leave a legacy, and change the world.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *